…………«Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance» (Genèse 1)—« Le verbe de Dieu est devenu homme, afin que tu apprennes de l’homme comment l’homme peut devenir Dieu » Clément d’Alexandrie (Protreptique, I,8,4)— « Le verbe de Dieu qui à cause de son surabondant amour, s’est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu’Il est » Irénée (Ad haer. ,V,Paef.P.G.,7 COL. 1120)— « Dieu s’est fait porteur de la chair, pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit », Athanase ( De inc. Verbi,8)— « Dieu le Verbe nous a donné les prémices de l’Esprit-Saint, afin que nous puissions devenir des dieux à l’image du Fils de Dieu » Athanase, (P.G., 26,997 A)— « Dieu a créé le monde pour y devenir homme et pour que l’homme devienne Dieu, par grâce, et participe ainsi aux conditions de l’existence divine », Maxime le confesseur ( De incarnatione)— « Il est devenu homme à cause de toi, en sorte que toi, par lui, tu deviennes Dieu » Grégoire le théologien (Discours,XL)

samedi 25 octobre 2014

Sur le Tumblr de Moinillon : Nature et actions des démons

“Les démons, bien qu’assombris par leur chute, ont dans une certaine mesure conservé leur intelligence angélique et quelques autres qualités. Ils ont parfaitement étudié les propriétés de l’homme, physiques et psychiques ; ils ont accès au corps et aux nerfs, au cerveau de l’homme ; ils agissent sur les qualités et les manifestations morales de l’homme, toujours dans le sens du mal et dans le but de causer la perdition. Étant donné que l’homme voit les passions évidentes, ainsi que le mal qu’elles causent, les démons s’acharnent à tout mélanger, à donner une grande importance aux émotions de la personne, ils accentuent les unes, affaiblissent les autres, afin d’induire la personne en erreur, de donner à la passion des significations particulières, une belle apparence, etc. Leurs embûches, leurs ruses, leurs mensonges, tous leurs procédés sont innombrables qui visent à tromper et à perdre l’homme.”
Higoumène Nikon (Vorobiev)
Lettre - 17 avril 1958 (source)