vendredi 22 mai 2020

CONSÉCRATION D'UNE ÉGLISE ORTHODOXE

Consécration de la chapelle dédiée à Saint Nicolas le Thaumaturge située dans le Palais Est du Complexe Monastique du Monastère Bigorski
SOURCE


vendredi 1 mai 2020

Quand cesse-t-on d'être des "convertis" ? par P. André Phillips



Q: Comment le « convertis » cessent-ils d'être convertis?

R: Presque tous les orthodoxes sont aujourd'hui convertis. Après la chute du communisme, des dizaines et des dizaines de millions de personnes se sont converties au Christ et ont été baptisées dans la foi de leurs ancêtres parce qu'elles étaient enfin libres de le faire. En Grèce également, de nombreuses personnes se sont éloignées de l'Église après les années 1960, mais certaines sont revenues de très loin, découvrant l'Orthodoxie pour la première fois, malgré leur nationalité et leur Orthodoxie présupposée. Tous ces exemples sont la preuve de la vérité évidente que l'ethnicité n'a rien à voir avec le fait d'être chrétien, une idée étrange qui ne serait jamais venue à l’esprit des Apôtres, des martyrs, des saints et des Pères de l'Église.

Les convertis doivent dépasser l'Orthodoxie des néophytes, une fascination pour ce qui leur semble dans leur éloignement de la normalité, être ésotérique ou exotique (ce qui n'est pas du tout ésotérique ou exotique pour nous qui la vivons quotidiennement). Cela implique de se rendre compte que la vraie Orthodoxie est simplement le mode de vie chrétien, le vrai christianisme, et que ce qu'ils pensaient auparavant être le christianisme (protestantisme / catholicisme) ne l'a jamais été. C'est un choc pour eux - cependant c'est la vérité, comme beaucoup le confirmeront ensuite. Et tous doivent découvrir que l'Orthodoxie ne concerne pas les croix en or et les cœurs en bois, mais les cœurs en or et les croix de bois.

Il arrive que les convertis débutants se manifestent comme des orthodoxes enflammés de zèle, mais ces flammes s'éteindront tôt ou tard. Ils se transformeront en cendres face aux difficultés auxquels la réalité nous confronte – à moins que ces convertis n'aient le carburant qui alimente le cœur. Et ce carburant vient de la vie liturgique, de la participation aux offices, de la prière (la participation aux services vous oblige à prier, sinon vous vous ennuierez), du jeûne, des sacrements et de l'amour de notre prochain. (Les livres et les théories, évidemment, cela ne nourrit pas le cœur, cela ne nourrit que le cerveau, ce qui provoque simplement des maux de tête, littéralement, de la constipation mentale).

Mais ce sont précisément les difficultés de la vie qui détruisent les illusions. Ainsi, perdre des illusions ne signifie pas devenir désillusionné ou cynique, cela signifie devenir réaliste. Car nous devons notre fidélité non pas aux illusions, mais au Christ. Notre foi est simplement le mode de vie chrétien, les valeurs chrétiennes, la culture chrétienne, la civilisation chrétienne - il n'y en a pas d'autre.

Q: Il semble y avoir tellement de règles à l'orthodoxie. Quelle est la différence entre l'Orthodoxie et le pharisaïsme ?

R: Vous êtes débutant. Ne laissez pas les vieux pharisiens - qui prétendent être les seuls vrais orthodoxes au monde ! - transformer le christianisme en pharisaïsme rigide pour vous, comme pour eux. Ne les laissez pas faire de l'Église un « bâton pour votre dos ». Prenez les choses progressivement. Certes, l'Orthodoxie est la rigueur pour vous-même, tandis que le pharisaïsme est la rigueur pour les autres.

Cependant, en apprenant la vie orthodoxe, vous apprendrez qu'il existe deux livres. L'un est le Livre des Règles écrit, qui est composé de nombreux livres, tels que la Bible, les Canons, le Typikon, etc., et l'autre est le Livre des Exceptions non écrit. Tout comme le premier Livre n'est pas un Livre de châtiment sévère qui procure un désespoir noir, le second Livre n'est pas un Livre de libéralisme laxiste, qui entraîne une indifférence cynique. Le premier est notre idéal, le second est notre réalité. Vous devez connaître et avoir les deux livres, car ensemble, ils forment Le Seul Grand Livre de l'Orthodoxie, connu sous le nom de livre de la sagesse et de l'amour de Dieu. Ce livre n'est disponible dans aucune librairie, seul le temps vous l'apprendra, si vous avez la patience et l'humilité d'apprendre par expérience.
version française par Maxime le minime
de  la source

dimanche 19 avril 2020

"Поп", film, l'histoire d'un prêtre orthodoxe russe dans les années 40


film russe de 2009 réalisé par Vladimir Khotinenko 

Le film débute en juin 1941 dans le village marécageux de Tikhoe en Lettonie . Le prêtre Alexandre exerce les fonctions de son ministère, aidé par sa femme, Alevtina. Deux jours plus tard, les envahisseurs nazis entrent dans le village. Ces derniers  tiennent à rouvrir les églises orthodoxes fermées par les autorités soviétiques. Alexandre se voit offrir une mission dans l' oblast de PskovUne église orthodoxe, confisquée et transformée en salle pour des projections de films et autres, est restaurée à son ancienne utilisation, la cloche de l'église a été sauvée du lac, etc. Cependant, la vie sous les nazis est ambiguë et le prêtre doit marcher sur une corde raide (métaphoriquement ) entre un service chrétien fidèle et la loyauté envers son pays et son peuple. Une scène poignante est l'office de Pâques, célébré avec des prisonniers de guerre de l'Armée rouge entourés de gardes allemands. Alexandre et Alevtina abritent également des orphelins juifsAlevtina tombe malade au contact avec les prisonniers de guerre et place les enfants en premier en se perdant dans une tempête de neige de peur qu'elle n'infecte les orphelins. L'intrigue se termine avec le retour des autorités soviétiques au pouvoir et le prêtre emprisonné par le NKVDL'épilogue montre le prêtre des décennies plus tard, visité par les orphelins qu'il avait sauvés de nombreuses années auparavant.

Acteurs :

mardi 3 décembre 2019

Mariage et tentations

St Iakovos d'Evia

"Ne mettez pas votre espérance en ce monde. Soyez prudent dans vos interactions sociales. N'écoutez jamais ce que le monde vous dit. Les tentations viennent; nous sommes humains. Le diable a beaucoup de pieds, d'autels et de pièges. Vous ferez face à tout dans le mariage avec de l'amour, de la douceur et et de la patience. Ayez foi en Dieu et dans la prière et tout ira selon la volonté de Dieu. " 
St Iakovos d'Evia 
(source

jeudi 27 juin 2019

50 signes que vous vous éloignez de l'Église



"Mais ce que j'ai contre toi,
 c'est que tu as abandonné ton premier amour..." 
(Apocalypse 2:4)


Ceux d'entre vous qui ont l'âge de s'en souvenir se souviendront peut-être de la chanson de Paul Simon, 50 Ways to Leave Your Lover* [50 manières de quitter votre amour]. Dans celle-ci, un homme futur adultère contemple une longue liste de façons de mettre fin à une liaison amoureuse - vraisemblablement dans le but de se concentrer sur une autre.
Comme cette chanson, vivre une vie chrétienne orthodoxe présente une pléthore de façons de quitter notre premier amour : quitter le Christ et Son Église, que nous ayons l'intention de le faire ou non. Habituellement, la plupart des gens n'ont pas l'intention de quitter leur foi - mais parmi ceux qui rejoignent l'Église orthodoxe à l'âge adulte, 50% s'en éloignent, parfois par apostasie complète, mais le plus souvent par "christianisme du dimanche seulement", ou par la mort accompagnée dans le cœur de l'amour de Dieu.
Contrairement à la chanson, il y a des signes - beaucoup, beaucoup de signes. Au fil des ans, de nombreux prêtres ont accumulé une liste (mentale ou écrite) des habitudes qui conduisent inévitablement les gens à s'éloigner de l'Église. Habituellement, les prêtres peuvent le voir venir, et ne peuvent prier que pour une personne qui se prépare au départ. Une telle personne est rarement disposée à recevoir des conseils ou des avertissements, car elle ne voit pas de problème ou, si elle en voit, elle n'a pas la volonté de faire quoi que ce soit pour y remédier.
Au cœur du sujet, nous trouvons que les "50 façons de quitter votre premier amour" sont entièrement une question de volonté personnelle. Jusqu'à quel point une personne est-elle prête à se forcer, face à un manque de motivation, à une mauvaise attitude ou à de nombreuses distractions ? Plus important encore, dans les premières étapes où seulement quelques "50 manières" commencent à apparaître, un individu prendra-t-il les mesures nécessaires pour agir avant que ces premières manières ne se transforment en une liste d'épicerie de nombreuses autres manières, qui engloutissent inévitablement l'âme humaine, l'amenant presque imperceptiblement loin de Dieu ?
Voici donc la liste complète, sans ordre particulier, des 50 façons de quitter Votre Premier Amour - Jésus Christ et Sa Sainte Église Orthodoxe. Si certaines d'entre elles vous semblent familières, prenez-en note et travaillez dessus. Il y a beaucoup de profit à s’astreindre à faire, chaque jour, un effort constant, par lequel Dieu donnera Sa Grâce et Son aide, ce qui amènera certainement le succès.
Si plus d'un petit nombre [de ces manières]vous semble familier, cependant, ne sous-estimez pas la gravité de la situation. Ce sont ces mêmes habitudes qui se sont accumulées pour des milliers de personnes, et qui ont entraîné des chrétiens orthodoxes auparavant fidèles, pieux et actifs, loin du Christ et de Son Église, les laissant avec la coquille creuse d'une foi pour affronter les défis impossibles de la vie, seuls et sans Dieu.
Si vous reconnaissez ces caractéristiques en vous, ne désespérez pas : revendiquez celles qui s'appliquent comme vos propres croix, et sachez que Dieu peut tout guérir - et qu'en fait il utilisera tout pour votre salut.
Comme le disait un de mes anciens professeurs d'atelier de menuiserie, nous devons apprendre des erreurs des autres : si nous attendons de les faire nous-mêmes, elles pourraient être permanentes et mortelles.

Les 50 façons de quitter votre premier amour



PRIÈRE & ASCÈSE


1. La prière quotidienne est adaptée, quand elle peut être faite. Peut-être. Du moins, c'était le cas.

2. Ne bénissez pas la nourriture chaque fois que vous mangez.

3. Vos icônes sont poussiéreuses (car vous les ignorez).

4. Vos livres de prières sont poussiéreux (car vous ne les ouvrez pas).

5. Soyez conscient de votre observance décroissante des jeûnes - mais ne faites rien pour endiguer la glissade.

6. Donnez à vos enfants un exemple de prière et de jeûne qui ne les préparera pas vraiment à faire quoi que ce soit à l'âge adulte - ou même maintenant.

7. Ne priez pas au sujet de vos problèmes réels, comme les problèmes des membres de votre famille qui sont malades, les conflits dans votre mariage ou les problèmes qu’ont vos enfants. Gardez votre foi éloignée de tout cela et abstraite. Bientôt, vous aurez soif de "réalité", et le Diable pourra vous y conduire - en dehors de l'Église.


SAINTS MYSTÈRES

8. Ne vous confessez pas mensuellement... ou trimestriellement... ou même annuellement.

9. N'assistez pas à la Liturgie tous les dimanches, pour diverses raisons.

10. En règle générale, arrivez en retard et partez tôt de l’office.

11. En général, croyez qu'il est suffisant de seulement faire l'effort d'assister à la Liturgie dominicale.

12. Ne vous approchez pas de la sainte confession. Imaginez que le prêtre n'a jamais entendu de vrais péchés auparavant, ou qu'il ne vous "aimera" pas si vous vous confessez.

13. Ne vous approchez pas de la Sainte Communion. Cela peut être fait en trouvant les excuses de ne pas pouvoir jeûner, ou prier, ou d'être "assez saint pour recevoir [la Communion]". Quoi que vous fassiez, n'en discutez pas avec le prêtre : poser des questions pourrait dissiper vos idées folles, et conduire à un retour à la réception des Saints Mystères

14. Convainquez-vous que vous pouvez mener une vie spirituelle réussie sans avoir à faire face à vos dépendances, à votre mauvaise humeur et aux problèmes de votre enfance. Finalement, l'hypocrisie finira par vous rendre la vie chrétienne orthodoxe insupportable, et vous fuirez l'Église.

15. Sautez d'un confesseur à l'autre, soit pour éviter l'embarras, soit pour organiser les conséquences spirituelles les plus légères possibles venant d'un prêtre qui ne connaît pas toute l'histoire de votre vie.


VERTUS

16. Lorsque vous faites des plans financiers ou d'éducation pour votre avenir ou celui de votre famille, la foi n'entre pas en ligne de compte (ou si c'est le cas, elle semble donner exactement les mêmes réponses que tout le monde dans ma vie).

17. En général, ne lisez ou n'écoutez aucun matériel spirituel orthodoxe dans une journée donnée.

18. Lorsque vous planifiez des voyages, ne vous demandez pas si vous serez près d'une paroisse orthodoxe le dimanche ou les jours de fête.

19. Qu'il ne soit pas pertinent pour les plans de voyage que vous voyagiez un dimanche ou un jour de fête, et que vous deviez donc manquer les services religieux.

20. Lorsque vous voyagez, ne vous inquiétez pas de garder le jeûne dans un avion ou dans une gare (malgré le fait que les musulmans et les juifs assis à vos côtés semblent très bien le faire).

21. Ne faites pas le lien entre les problèmes de la vie réelle - comme les dépendances, les problèmes conjugaux, la sexualité ou l'éducation des enfants - et la vie dans l'Église. Si les deux domaines de votre vie se rapprochent trop, ils pourraient entrer en contact.


AUTRES PERSONNES

22. Faites peu de distinction ou de priorité entre la socialisation avec des chrétiens fidèles et le fait de vous entourer de quelqu'un que vous trouvez divertissant.

23. Restez isolé de votre famille.

24. Ayez peu ou pas de contact avec les filleuls ou les parrains, si cela dépend de vous.

25. N'ayez aucune relation sociale ou personnelle avec les gens de votre paroisse ou de l'Église en général.

26. Ayez des relations qui interfèrent avec la fréquentation de l'Eglise et/ou les prières quotidiennes.

27. Entretenez des relations - ou mieux encore, planifiez des vacances, des partenariats commerciaux ou un mariage - avec une personne dont l'influence sape la pratique de votre foi.

28. Restez en colère contre certaines personnes de votre paroisse, et évitez-les.

29. N'allez pas à des événements orthodoxes ou à des retraites, soit parce que vous pensez ne rien apprendre de nouveau, soit parce que vous n'aimez pas les gens.

30. Surveillez les autres. Notez leurs allées et venues, leur présence, leurs vêtements, la fréquence de leurs communions et de leurs confessions. Dieu pourrait le demander.


VOTRE PAROISSE

31. Donnez de l'argent à l'Église, si vous y pensez - mais certainement pas la dîme.

32. Ne donnez pas de temps pour travailler dans votre paroisse (puisque tout est sûrement fait par le prêtre et le gardien).

33. Restez dans une situation où vous devez conduire une heure ou plus pour vous rendre à l'église.

34. Appréciez l'idée de visiter régulièrement d'autres paroisses, juste pour le "changement", puisque vous savez que d'autres personnes sont là pour s'occuper de vos affaires dans votre paroisse "d'origine".

35. En général, soyez trop fatigué pour aller à l'église.

36. Conservez un sentiment de culpabilité à propos de quelque chose que vous avez fait ou n'avez pas fait, et restez éloigné de votre paroisse afin d'éviter d'en parler.

37. Évitez les confrontations avec votre prêtre de paroisse, mais fâché contre lui à propos de choses que vous n'avez jamais dites à haute voix.

38. Faites en sorte de ne pas "offenser la famille," votre excuse pour ne pas assister aux vêpres, ou même à la Liturgie dominicale (c'est l'excuse parfaite, car elle vous donne l'air d'être un bon chrétien, tout en permettant au Diable de vous tenir à l'écart des offices sacrés).

39. Corrigez les autres dans l'église. Hurlez, rectifiez leur posture, critiquez leurs enfants, faites taire leur chant insupportable. Cela aidera leur humilité (si ce n'est la vôtre).

40. Faites que l'église chante un concert - et si quelqu'un le gâche avec sa voix minable ou non entraînée, mettez-vous en colère. Plus vous êtes furieux, moins la situation risque de se reproduire.


STYLE DE VIE

41. Choisissez d'accepter un emploi dans un endroit où il n'y a pas de paroisse orthodoxe à proximité.

42. Organisez des événements sportifs le dimanche et les jours de fête qui vous empêchent d'assister aux offices religieux.

43. En règle générale, travaillez le dimanche et/ou les jours de fête, et n'essayez pas d'organiser les choses différemment à plusieurs reprises parce que vous vous inquiétez de ce que les gens pourraient dire ou faire. (Et ne demandez pas au prêtre d'écrire une lettre demandant à votre employeur de faire pour vous des aménagements - c'est là chose pour les fanatiques religieux).

44. Ayez des passe-temps qui nuisent à la fréquentation de l'église.

45. Ne pensez pas que vous avez besoin d'un catéchisme continu ou d'une éducation spirituelle - vous l'avez déjà appris.

46. Si votre club ou votre tribu ethnique fait quelque chose qui entre en conflit avec les doctrines de l'Église, défendez toujours votre tribu. Mieux encore, fâchez-vous contre l'Église, et cherchez une "marque" de "christianisme" qui place votre tribu en premier.

47. Continuez à vous déplacer d'une résidence à l'autre (idéalement, vers une "meilleure"). Ne vous enracinez jamais dans un lieu ou une paroisse, cela vous assurera de ne jamais avoir à mûrir spirituellement.

48. Demandez régulièrement pourquoi quelqu'un d'autre ne résout pas les problèmes à votre église, à l'école, au travail ou à la maison. Cet état d'esprit vous gardera infantile, et vous assurera que vous ne serez pas capable de supporter les défis de la vie chrétienne.

49. Quand quelque chose de l'Église - pratique, croyance, vie morale, etc. - offense ou contredit quelque chose que vous croyez ou faites, soyez profondément offensé et exigez de l'Église (ou du prêtre) de s'excuser et de vous enlever ce sentiment de souffrance.

50. Quoi qu'il arrive, rappelez-vous : la Sainte Tradition qui est l'expérience de tous les saints de l'Église orthodoxe depuis deux mille ans n’a pas de leçon à vous donner sur ce que vous faites, ce que vous ressentez, et ce que vous voulez. Si l'Église insiste quand même, ce n'est qu'une question de temps avant que vous n’ayez à vous en séparer.

Et bien sûr, c'est comme ça que le Diable a planifié ceci depuis le début.

Version française Claude Lopez-Ginisty
D’après