samedi 14 février 2015

Les reliques de St Demetrios venues de Grèce en Russie lors du 70e anniversaire de la Grande Victoire sur le fascisme




Le site du monastère Novospassky note que le 5 Février, une délégation de l'Église orthodoxe grecque , dirigée par le Métropolite Panteleimon Kalpakidis de Veria et Naoussa est arrivée à Moscou en provenance de Grèce apportant un reliquaire contenant la main de St Demetrios de Salonique le Grand Martyr. A l'aéroport, le supérieur du monastère Stavropegial Novospassky et le député Premier vice-chancelier, Mgr Savva Mikheyev de Voskresensk est venu à la rencontre de la délégation. De l'aéroport, ils ont apporté le reliquaire au monastère Novospassky, où le clergé a célébré un molieben à l'église de l'Intercession de la Mère de Dieu. St Demetrios est le saint patron des soldats, donc, les étudiants du Corps de cadets des Cosaques de Moscou,MA Cholokhov, les élèves du  Corps de cadets Aleksandr Nevsky du SK RF , et les membres de l'Union des parachutistes et de la "Confrérie de Combat" sont venus pour vénérer la reliques. Après l'office, l'évêque Savva a remercié le Métropolite Panteleimon de donner aux fidèles l'occasion de vénérer les saintes reliques de St Demetrios dans le monastère Novospassky, avec ces paroles : "La venue à nous de la châsse avec les reliques de St Demetrios est une miséricorde et une grâce de Dieu. Après tout, le zèle du Saint Guerrier Demetrios était si grande que les gens l'appelaient un «deuxième apôtre Paul». Dans son discours, Mgr Savva a également noté que les reliques sont arrivées en Russie au cours du 70e anniversaire de la Grande Victoire sur le fascisme.


vendredi 6 février 2015

Le pouvoir réel des démons et la puissance de la Croix par St Païsios



St  Paisios a été interrogé sur ce qui concerne les démons (appelé "tagalakia» par certains Grecs) et sur la  puissance de la Croix :

- Geronda,  j’ai tendance à penser que le diable, surtout de nos jours, a beaucoup de pouvoir.

- Le diable possède le mal et la haine, pas le pouvoir. L'amour de Dieu est tout-puissant. Satan essaie de paraître tout-
  puissant, mais il n’y parvient pas. Il semble fort, mais il est tout à fait faible. Beaucoup de ses plans destructeurs sont ruinés avant même de commencer à se manifester. Serait-il un très bon père
celui qui permettrait à des voyous de frapper ses enfants?


- Geronda, j’ai peur des tagalakia.

- De quoi pourrait-on avoir peur ? Les tagalakia n’ont aucun pouvoir. Le Christ est tout-puissant. Le tentateur est pourri jusqu'à la moelle. Ne portez-vous pas une croix ? Les armes du diable sont faibles. Le Christ nous a armés de Sa Croix.
C’est seulement quand nous nous séparons de nos armes spirituelles que l'ennemi prend le pouvoir. Il a suffi qu’un prêtre orthodoxe montre une petite croix à un magicien, qui avait invoqué le démon avec sa magie pour qu’il tremble.

- Pourquoi a-t-il si peur de la Croix?

- Parce que quand le Christ a accepté d’être souffleté, giflé et frappé, le règne et la puissance du diable ont été écrasés.  De quelle manière le Christ a-t-Il vaincu ? « Avec le roseau le pouvoir du diable a été écrasé », a dit un Saint. C’est avec le dernier coup du roseau sur Sa tête que le pouvoir du diable a été écrasé. La patience est la défense spirituelle et l'humilité est la meilleure arme contre le diable.

Le plus grand effet salvifique du sacrifice du Christ sur la Croix, c’est que le diable a été écrasé. Après la Crucifixion du Christ, il est devenu comme un serpent dont on a extrait le poison ou un chien dont on a arraché les crocs. Le poison du diable a été supprimé, les crocs des chiens, les démons, ont été éliminés, et maintenant qu'ils sont désarmés, nous sommes armés de la Croix. Les démons ne peuvent rien faire, rien, à ceux qui ont été établis par Dieu quand nous ne leur en donnons pas le droit. Ils ne provoquent qu’une commotion parce qu'ils n’ont aucun pouvoir.


Une fois j’étais dans la Cellule de la Croix Vénérable, et j’ai eu une très belle Vigile. Pendant la nuit plusieurs démons s’étaient réunis au plafond. Au début, ils frappaient fort et faisaient un tel bruit qu’on aurait dit qu’ils traînaient de gros troncs d'arbres. J’ai fait le signe de la croix vers le plafond et j’ai chanté :
« Ta Croix, ô Maître, nous la vénérons ... » Quand j’ai eu fini, le bruit de troncs traînés a repris. «Maintenant, ai-je dit, nous allons former deux chœurs. Dans l’un vous ferez votre bruit de troncs tirés et je chanterai dans l'autre en dessous. »
Quand j’ai commencé, ils se sont arrêtés. D'abord, je chantais « Ta Croix, ô Maître, nous la vénérons ... » [ Hymne remplaçant le Trisagion pour la fête de l’Exaltation de la Croix], puis « Seigneur, Tu nous a donné une arme contre le diable : Ta Croix... » [Octoèque Ton 8 Stichères des Laudes].  J’ai passé une nuit des plus agréables en psalmodiant et, dès que  je m’interrompais un peu, ils continuaient le concert ! Chaque fois ils présentaient une œuvre différente. 

- Lorsque vous avez psalmodié la première fois, ils ne sont pas partis ?

- Non, chaque fois je m’interrompais, ils recommençaient. Oui, les deux chœurs ensemble ont dû remplir toute la Vigile! Ce fut une belle Vigile ! Je chantais de tout mon cœur ! J’ai eu de bons jours! 

- Geronda, à quoi ressemble le diable?

- Vous savez comme   il est "beau" ? Pas vraiment ! Si seulement vous pouviez le voir ! Et de quelle façon l'amour de Dieu permet aux gens de ne pas voir le diable ! Oh, la majorité en mourrait de peur! Imaginez s’ils le voyaient agir, s’ils voyaient la "douceur" de sa forme! Encore une fois, cela en divertirait grandement certains. Vous savez quel genre de divertissement? Comment l’appelle-t-on? Le cinéma? Celui qui voudrait voir une telle œuvre aurait à payer beaucoup d'argent, mais même alors, il  ne serait pas en mesure de le voir.

- A-t-il des cornes, une queue?

- Oui, tous les accessoires.

- Geronda, est-ce c’est lors de leur chute que les anges sont devenus des démons tellement laids?

- Eh bien, bien sûr! Même maintenant, c’est comme si la foudre les avait frappés. Si la foudre frappe un arbre, est-ce que l'arbre ne deviendra pas immédiatement une souche noire? Il en est de même pour eux, c’est comme s’ils avaient été frappés par un éclair. Une fois j’ai dit aux  tagalakia  «Viens que je puisse vous voir, pour m’éviter de tomber entre vos mains. Maintenant que je vous regarde, votre apparence montre combien vous êtes mauvais. Si je tombe entre vos mains, quel mal vais-je  souffrir! »
(version française par Maxime le minime de la source)

vendredi 9 janvier 2015

“La vie sacramentelle” et “Autres figures athonites du xxe siècle” par Jean-Claude Larchet


Le 8 novembre 2014, à la librairie L’Age d’Homme, Jean-Claude Larchet a présenté son dernier ouvrage La vie sacramentelle, paru aux éditions du Cerf, ainsi que le livre de l’archimandrite Chérubim Karampélas, Autres figures athonites du xxe siècle, récemment paru aux éditions L’Age d’Homme dans la collection “Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle”.

mercredi 19 novembre 2014

UN AUTRE ESPACE TEMPS

LE TEMPS MONASTIQUE ATHONITE



Non seulement les monastères du Mont Athos ont conservé le calendrier julien, mais ils continuent en outre à utiliser la division du temps romain ou byzantin - ce sont les derniers endroits sur terre à préserver cette pratique.

Tout au long de l'histoire, l'homme a pris l'habitude de compter le temps à partir du coucher du soleil. Ceci est en accord avec la description biblique de la création du temps: " Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur ​​la face de l'abîme. Et l'Esprit de Dieu planait sur ​​la face des eaux. Puis Dieu dit: Que la lumière soit; «Et la lumière fut. (Genèse 1: 1-3) "

Le jour, suivant l'horloge byzantine, commence donc au coucher du soleil. Cela peut être quelque peu arbitraire, car "coucher de soleil" peut signifier "quand le soleil descend sous l'horizon sur la mer», ou "quand le soleil descend sous la crête de la montagne." En outre, la longueur des jour croît et décroît tout au long de l'année.

Pour des raisons pratiques, le monastère Xeropotamou publie une liste de fois que le coucher du soleil se produit sur la péninsule atonie conformément à l'horloge "du monde". Ainsi, par exemple, si le calendrier de Xeropotamou indique que le coucher du soleil se produit à 19h00 (comme nous le noterions "normalement"), une horloge "athonite» sera alors réglée sur "minuit", ou 0h00, à ce moment-là.

La plupart des grands monastères utilisent l'horaire publié, mais certains règlent leur horloge locale à l'heure du coucher du soleil observée à leur endroit.

Cela semble déroutant au premier abord, mais devient peu à peu une habitude. En fait, en ajustant les temps des offices à la longueur du jour, les monastères du Mont Athos évitent le problème que nous avons dans les paroisses de célébrer les vêpres tout au long de l'année à 18h00 du temps "du monde", qui correspond à la tombée de la nuit en Décembre mais dans la chaleur de l'après-midi en Juin. La réalité est que la plupart des gens "dans le monde" vivent par l'horloge et ignorent les saisons. Sur l'Ethos, cependant, les moines vivent en harmonie avec les rythmes de la nature tout au long de l'année. ( version en français par Maxime le minime de la source)