samedi 25 septembre 2010

La vie des orthodoxes ordinaires


Pour vivre la vie orthodoxe nous avons évidemment beaucoup à apprendre. Peut-être pouvons-nous constater qu’actuellement nous ne vivons pas intégralement les dix points du programme. Il faut pourtant se rappeler qu'être chrétien orthodoxe c'est être dans une croissance continue. En nous rapprochant de Dieu, nous apprenons plus clairement ce qu'Il attend de nous. En grandissant près de Lui, Il nous donne une plus grande aptitude à la pratique de ses enseignements. Nous sommes tous pécheurs et l'Église est le lieu où nous venons pour la direction spirituelle et le pardon. Aux yeux de Dieu il n'est jamais trop tard pour changer notre façon de vivre. Certes Il attend de nous que nous soyons parfaits comme Il est parfait, mais plus grands sont les pécheurs, plus grande encore est sa miséricorde.

Réfléchissons sur chacun de ces points et cherchons des moyens de les inclure dans notre vie actuelle, aussi occupée ou agitée soit-elle, et nous verrons que nous grandirons spirituellement. En progressant, nous trouverons tout ce que nous avons besoin de savoir. Il faut cependant avoir à l'esprit ceci : les points de cette liste ne peuvent pas faire l’objet d’une sélection selon nos goûts. Il est très important d'inclure tous ces points dans notre mode de vie. Ils sont intimement liés. Pas un seul d'entre eux ne suffit à lui seul.

Trouver un père spirituel pour nous guider est évidemment une chose des plus précieuses et ce n'est pas toujours chose facile. Un bon père spirituel – même s'il n'a pas les charismes de grands staretz ou de grands Gerondas (comme Père Porphyrios qui lisait dans les âmes de ceux qui venaient le consulter avant même qu'ils ne commencent à parler...) – doit être un miroir fidèle de nous-mêmes non seulement pour refléter nos faiblesses mais également pour discerner ce qui existe de meilleur en nous, de façon à y faire appel plus que tout, pour nous encourager et alimenter notre engagement de foi dans la Voie, la Vérité et la Vie.

Et nous qui sommes dans le monde avec nos familles, celle de nos origines et celle de notre conjoint, et celle que nous avons fondée nous-mêmes et dont nous souhaitons ardemment faire une petite église, rappelons-nous que la porte est étroite et que s'il est bien souvent difficile de discerner et d'harmoniser ce qui est dû à Dieu et ce qui est dû à nos proches, seule notre prière nous permettra d'être éclairé par l'Esprit Saint, qui seul est bon, pour nous comporter non selon la morale des hommes mais selon la volonté de Dieu.
Impossible de ne pas conserver à l'esprit ces terribles (quelquefois) paroles de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :

« C'est pourquoi, quiconque Me confessera devant les hommes, Je le confesserai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux. Mais quiconque Me reniera devant les hommes, Je le renierai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux. Ne pensez pas que Je sois venu apporter la paix sur la terre; Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Car Je suis venu séparer l'homme d'avec son père, et la fille d'avec sa mère, et la belle-fille d'avec sa belle-mère; et l'homme aura pour ennemis ceux de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que Moi, n'est pas digne de Moi; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que Moi, n'est pas digne de Moi. Celui qui ne prend pas sa croix et ne Me suit pas, n'est pas digne de Moi."

Et à Pierre qui dit à Jésus: «Voici, nous avons tout laissé et nous t'avons suivi. Que dirons-nous ? "

Jésus répond : "En vérité, je vous le dis, dans le nouveau monde, quand le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, pour juger les douze tribus d'Israël. Et tous ceux qui ont laissé maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs à cause de mon nom, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. Mais nombreux sont les premiers seront derniers, et les premiers seront les derniers. "

Comment résoudre ce dilemme entre ce que nous pensons être l'amour des nôtres et l'Amour du Christ ?Encore une fois, seul l'Esprit Saint peut nous guider sûrement dans ce domaine comme dans d'autres, ce Saint Esprit de Dieu que nous pouvons obtenir essentiellement par une vie de prière.
Ainsi nous pouvons dire et redire :

Tu es béni Seigneur enseigne-moi ta volonté
Tu es béni Maître fais-moi comprendre ta volonté
Tu es béni Saint illumine-moi par ta volonté