6. ÊTRE ATTENTIF


"...Que vous soyez à l'église, ou dans votre maison, ou à la campagne ; que vous gardiez des moutons, ou que vous construisiez des bâtiments, ou que vous soyez en train de boire dans une fête, ne cessez pas de prier ... "Père Ephraïm de Syrie.

Dans notre vie quotidienne, il n’y a pas d'autre moyen d'être chrétien que d'être toujours attentif, d'agir avec un esprit tranquille, et de pratiquer les vertus. Faire autrement, c'est ignorer la volonté de Dieu.


"Par conséquent soyez attentifs à vous-même, ne vous attardez pas sur les choses mortelles comme si elles étaient éternelles, ne dédaignez pas les choses éternelles, comme si elles passaient. Baissez les yeux devant la chair, car elle est appelée à disparaître ; prenez soin de l'âme, car c'est quelque chose d’immortel..." dit saint Basile.

Pendant le Carême, nous utilisons la puissante prière de Saint Ephrem dans nos offices comme dans notre prière privée.

Seigneur et Maître de ma vie, 
Écarte de moi l'esprit de paresse, de découragement, de domination et de vain bavardage.
Mais accorde, à moi, ton serviteur, un esprit de chasteté et d'intégrité, d'humilité, de patience et d'amour.
Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes propres fautes et de ne pas juger mes frères et sœurs. Car Tu es Béni pour les siècles des siècles. Amen.



"Accorde-moi de voir mes propres fautes" telle est la tâche d'attention. 

Les Pères de l'Église nous enjoignent encore et encore de tourner notre recherche vers l'intérieur. Cherchez à calmer votre esprit et vous deviendrez capable de voir vos fautes clairement et objectivement, ainsi vous développerez des moyens de vous en charger et de changer la façon dont vous réagissez à différentes situations. C’est un message constant qu'ils nous donnent.

La vigilance est nécessaire pour nous protéger de nos réactions automatiques suivant les pensées stimulées par nos sens. C’est être attentif à notre moi intérieur. Le mot grec qui est traduit par la vigilance est Νήψις (sobriété, tempérance). Il vient de νηφω, (qui signifie être sobre, s’abstenir de vin, être vigilant, sage, prudent, observer, contrôler, surveiller,garder, vérifier, examiner, surveiller et garder sous surveillance) « Ne dormons donc point comme les autres mais soyons vigilants et gardons-nous de l’enivrement de l’âme » nous dit l'Apôtre dans1 Thessaloniciens 5:6. 
La vigilance a été décrite par l'Ancien  Ephrem de Philotheou comme "la hache qui brise les grands arbres, les frappant à la  racine. Quand la racine est frappée, l’arbre ne repousse plus."

Saint Hesychios voit la vigilance comme suit :
"La vigilance permet avec continuité de faire obstacle à la pensée et de l’interrompre à l'entrée même du cœur ... Si nous sommes dans cette conscience, nous pouvons acquérir de l'expérience et des connaissances dans le combat spirituel."

Il nous montre que cela implique un effort pour s’interposer devant nos pensées, les forçant à être examinées, pour les éclairer avec les commandements de notre Seigneur. Il souligne l'importance de cela en lui donnant le nom de combat. Nous savons que dans ce combat nous avons besoin d'avoir des armes efficaces, plus puissantes que celles de l'ennemi.


Un autre ancien de l’Église de l'époque moderne, Païssios, nous raconte quelques-unes des conséquences du manque de vigilance :

«Quand notre âme vit avec insouciance, sans avoir l’œil sur ses pensées, elle est de ce fait remplie de pensées sales et sournoises.
En conséquence, les gens commencent à développer des problèmes psychologiques qui s'accumulent progressivement .... Certaines personnes, alors qu'elles se trouvent dans cette situation et sont confrontées au problème lui-même, ne le réalisent pas, et ne sont donc pas en mesure de confesser humblement à leur père spirituel leur chute. Au lieu de cela, ces personnes cherchent une solution "laïque" et consultent un psychiatre, qui va inévitablement prescrire des médicaments ... La seule solution est de prendre conscience du problème et de le confesser à un père spirituel, puis humblement de suivre ses conseils.
De nos jours, les gens ont perdu le contrôle de leur vie, et ils ne savent pas ce qu'ils font. La raison en est qu'ils ne veulent pas se laisser guider, ils veulent vivre sans être dérangés, en suivant leur propre volonté, ce qui finira par les amener à leur destruction totale ... quand l'homme se sert de sa liberté et de son indépendance sans tenir compte de sa faiblesse humaine, il se dupe lui-même, expérimentant et interprétant tout à travers sa propre logique. Au lieu de la grâce de Dieu, la logique humaine règle sa vie, et son esprit est dans la confusion. C'est terrible. "

Il est essentiel de développer l'auto-contrôle sur le fonctionnement interne de notre esprit. Plus important encore, vous pouvez apprendre à maîtriser les actions de votre esprit qui tend à revenir à l'état sauvage de façon incontrôlée. Cette condition débridée vous amène à vous appuyer sur une programmation mentale qui doit être changée si vous voulez vivre la vie des chrétiens orthodoxes.

Etre vigilant signifie que vous avez besoin d'autodiscipline pour préserver votre sanctuaire intérieur de l’invasion des pensées stimulées par vos sens qui vous mènent à des actions pécheresses telles que la colère. Il s'agit d'une capacité à intervenir dans le processus du choix de l'action appropriée en fonction de n'importe quel type de stimulus qui conduit à une pensée. Il s'agit d'une capacité d'intervenir en temps réel dans votre processus de pensée.

Comment vivez-vous les distractions dans votre esprit ? Réfléchissez sur les fois où vous avez remarqué que vous avez été distrait dans vos activités quotidiennes. Etait-ce dû à une querelle ? Était-ce en raison de trop d'engagements pris sans pouvoir être à la hauteur de chacun d'eux ? Était-ce un souci récurrent ? Cela provenait-il d'un sentiment de culpabilité ? Était-ce la tristesse qui a vous distrayait ? Peut-être vous êtes-vous senti seul et vous avez commencé à en éprouver du regret. Était-ce une peur de quelque chose? Peut-être que vous vouliez quelque chose que vous n'avez pas ? Chacun d'entre nous avons notre propre ensemble de questions qui nous distraient et nous tiennent séparés de Dieu.

Un esprit qui est laissé à lui-même restera inexpérimenté. Un esprit inexpérimenté est impossible à contrôler. Il continuera de sauter d'une pensée à une autre comme un papillon dans un champ de fleurs. Il va rapidement passer d'une fleur à l'autre selon ce qui semble être un motif aléatoire. Pour développer l'attention ou la vigilance cela exige des disciplines ascétiques, telles que la prière et le jeûne, ainsi que l'aide de l'Esprit Saint.

Faire une chose à la fois est une bonne façon de devenir plus vigilants. Se concentrer totalement sur chaque activité. Ne laissez pas votre esprit vagabonder. Faites de cela une discipline jusqu'à ce que vous sentiez que vous avez acquis cette capacité de vigilance. Bien sûr, la récitation régulière de la prière de Jésus aidera à développer cette capacité. Mettre de l’ordre dans votre vie vous aidera également à créer une situation de vie moins distraite. Participer au culte et au cycle liturgique de l'Église aidera à garder votre esprit en Dieu. Tant que vous persisterez à vivre votre vie comme si vous pouviez faire beaucoup de choses en même temps sans aucun égard pour Dieu, vous resterez dispersés dans votre esprit et vous ne vous souviendrez pas de Dieu quand vous en aurez le plus besoin.

Ralentissez, organisez votre vie, et concentrez-vous sur une chose à la fois. Transformez votre vie entière en prière.

Avec l'aide de Dieu, dans le contexte de l'Église, vous pouvez entraîner votre esprit à devenir plus concentré et orienté de sorte qu'il agisse tel un faisceau laser, avec la puissance de l'Esprit Saint.

Vous pouvez lire :