jeudi 27 juin 2019

50 signes que vous vous éloignez de l'Église



"Mais ce que j'ai contre toi,
 c'est que tu as abandonné ton premier amour..." 
(Apocalypse 2:4)


Ceux d'entre vous qui ont l'âge de s'en souvenir se souviendront peut-être de la chanson de Paul Simon, 50 Ways to Leave Your Lover* [50 manières de quitter votre amour]. Dans celle-ci, un homme futur adultère contemple une longue liste de façons de mettre fin à une liaison amoureuse - vraisemblablement dans le but de se concentrer sur une autre.
Comme cette chanson, vivre une vie chrétienne orthodoxe présente une pléthore de façons de quitter notre premier amour : quitter le Christ et Son Église, que nous ayons l'intention de le faire ou non. Habituellement, la plupart des gens n'ont pas l'intention de quitter leur foi - mais parmi ceux qui rejoignent l'Église orthodoxe à l'âge adulte, 50% s'en éloignent, parfois par apostasie complète, mais le plus souvent par "christianisme du dimanche seulement", ou par la mort accompagnée dans le cœur de l'amour de Dieu.
Contrairement à la chanson, il y a des signes - beaucoup, beaucoup de signes. Au fil des ans, de nombreux prêtres ont accumulé une liste (mentale ou écrite) des habitudes qui conduisent inévitablement les gens à s'éloigner de l'Église. Habituellement, les prêtres peuvent le voir venir, et ne peuvent prier que pour une personne qui se prépare au départ. Une telle personne est rarement disposée à recevoir des conseils ou des avertissements, car elle ne voit pas de problème ou, si elle en voit, elle n'a pas la volonté de faire quoi que ce soit pour y remédier.
Au cœur du sujet, nous trouvons que les "50 façons de quitter votre premier amour" sont entièrement une question de volonté personnelle. Jusqu'à quel point une personne est-elle prête à se forcer, face à un manque de motivation, à une mauvaise attitude ou à de nombreuses distractions ? Plus important encore, dans les premières étapes où seulement quelques "50 manières" commencent à apparaître, un individu prendra-t-il les mesures nécessaires pour agir avant que ces premières manières ne se transforment en une liste d'épicerie de nombreuses autres manières, qui engloutissent inévitablement l'âme humaine, l'amenant presque imperceptiblement loin de Dieu ?
Voici donc la liste complète, sans ordre particulier, des 50 façons de quitter Votre Premier Amour - Jésus Christ et Sa Sainte Église Orthodoxe. Si certaines d'entre elles vous semblent familières, prenez-en note et travaillez dessus. Il y a beaucoup de profit à s’astreindre à faire, chaque jour, un effort constant, par lequel Dieu donnera Sa Grâce et Son aide, ce qui amènera certainement le succès.
Si plus d'un petit nombre [de ces manières]vous semble familier, cependant, ne sous-estimez pas la gravité de la situation. Ce sont ces mêmes habitudes qui se sont accumulées pour des milliers de personnes, et qui ont entraîné des chrétiens orthodoxes auparavant fidèles, pieux et actifs, loin du Christ et de Son Église, les laissant avec la coquille creuse d'une foi pour affronter les défis impossibles de la vie, seuls et sans Dieu.
Si vous reconnaissez ces caractéristiques en vous, ne désespérez pas : revendiquez celles qui s'appliquent comme vos propres croix, et sachez que Dieu peut tout guérir - et qu'en fait il utilisera tout pour votre salut.
Comme le disait un de mes anciens professeurs d'atelier de menuiserie, nous devons apprendre des erreurs des autres : si nous attendons de les faire nous-mêmes, elles pourraient être permanentes et mortelles.

Les 50 façons de quitter votre premier amour



PRIÈRE & ASCÈSE


1. La prière quotidienne est adaptée, quand elle peut être faite. Peut-être. Du moins, c'était le cas.

2. Ne bénissez pas la nourriture chaque fois que vous mangez.

3. Vos icônes sont poussiéreuses (car vous les ignorez).

4. Vos livres de prières sont poussiéreux (car vous ne les ouvrez pas).

5. Soyez conscient de votre observance décroissante des jeûnes - mais ne faites rien pour endiguer la glissade.

6. Donnez à vos enfants un exemple de prière et de jeûne qui ne les préparera pas vraiment à faire quoi que ce soit à l'âge adulte - ou même maintenant.

7. Ne priez pas au sujet de vos problèmes réels, comme les problèmes des membres de votre famille qui sont malades, les conflits dans votre mariage ou les problèmes qu’ont vos enfants. Gardez votre foi éloignée de tout cela et abstraite. Bientôt, vous aurez soif de "réalité", et le Diable pourra vous y conduire - en dehors de l'Église.


SAINTS MYSTÈRES

8. Ne vous confessez pas mensuellement... ou trimestriellement... ou même annuellement.

9. N'assistez pas à la Liturgie tous les dimanches, pour diverses raisons.

10. En règle générale, arrivez en retard et partez tôt de l’office.

11. En général, croyez qu'il est suffisant de seulement faire l'effort d'assister à la Liturgie dominicale.

12. Ne vous approchez pas de la sainte confession. Imaginez que le prêtre n'a jamais entendu de vrais péchés auparavant, ou qu'il ne vous "aimera" pas si vous vous confessez.

13. Ne vous approchez pas de la Sainte Communion. Cela peut être fait en trouvant les excuses de ne pas pouvoir jeûner, ou prier, ou d'être "assez saint pour recevoir [la Communion]". Quoi que vous fassiez, n'en discutez pas avec le prêtre : poser des questions pourrait dissiper vos idées folles, et conduire à un retour à la réception des Saints Mystères

14. Convainquez-vous que vous pouvez mener une vie spirituelle réussie sans avoir à faire face à vos dépendances, à votre mauvaise humeur et aux problèmes de votre enfance. Finalement, l'hypocrisie finira par vous rendre la vie chrétienne orthodoxe insupportable, et vous fuirez l'Église.

15. Sautez d'un confesseur à l'autre, soit pour éviter l'embarras, soit pour organiser les conséquences spirituelles les plus légères possibles venant d'un prêtre qui ne connaît pas toute l'histoire de votre vie.


VERTUS

16. Lorsque vous faites des plans financiers ou d'éducation pour votre avenir ou celui de votre famille, la foi n'entre pas en ligne de compte (ou si c'est le cas, elle semble donner exactement les mêmes réponses que tout le monde dans ma vie).

17. En général, ne lisez ou n'écoutez aucun matériel spirituel orthodoxe dans une journée donnée.

18. Lorsque vous planifiez des voyages, ne vous demandez pas si vous serez près d'une paroisse orthodoxe le dimanche ou les jours de fête.

19. Qu'il ne soit pas pertinent pour les plans de voyage que vous voyagiez un dimanche ou un jour de fête, et que vous deviez donc manquer les services religieux.

20. Lorsque vous voyagez, ne vous inquiétez pas de garder le jeûne dans un avion ou dans une gare (malgré le fait que les musulmans et les juifs assis à vos côtés semblent très bien le faire).

21. Ne faites pas le lien entre les problèmes de la vie réelle - comme les dépendances, les problèmes conjugaux, la sexualité ou l'éducation des enfants - et la vie dans l'Église. Si les deux domaines de votre vie se rapprochent trop, ils pourraient entrer en contact.


AUTRES PERSONNES

22. Faites peu de distinction ou de priorité entre la socialisation avec des chrétiens fidèles et le fait de vous entourer de quelqu'un que vous trouvez divertissant.

23. Restez isolé de votre famille.

24. Ayez peu ou pas de contact avec les filleuls ou les parrains, si cela dépend de vous.

25. N'ayez aucune relation sociale ou personnelle avec les gens de votre paroisse ou de l'Église en général.

26. Ayez des relations qui interfèrent avec la fréquentation de l'Eglise et/ou les prières quotidiennes.

27. Entretenez des relations - ou mieux encore, planifiez des vacances, des partenariats commerciaux ou un mariage - avec une personne dont l'influence sape la pratique de votre foi.

28. Restez en colère contre certaines personnes de votre paroisse, et évitez-les.

29. N'allez pas à des événements orthodoxes ou à des retraites, soit parce que vous pensez ne rien apprendre de nouveau, soit parce que vous n'aimez pas les gens.

30. Surveillez les autres. Notez leurs allées et venues, leur présence, leurs vêtements, la fréquence de leurs communions et de leurs confessions. Dieu pourrait le demander.


VOTRE PAROISSE

31. Donnez de l'argent à l'Église, si vous y pensez - mais certainement pas la dîme.

32. Ne donnez pas de temps pour travailler dans votre paroisse (puisque tout est sûrement fait par le prêtre et le gardien).

33. Restez dans une situation où vous devez conduire une heure ou plus pour vous rendre à l'église.

34. Appréciez l'idée de visiter régulièrement d'autres paroisses, juste pour le "changement", puisque vous savez que d'autres personnes sont là pour s'occuper de vos affaires dans votre paroisse "d'origine".

35. En général, soyez trop fatigué pour aller à l'église.

36. Conservez un sentiment de culpabilité à propos de quelque chose que vous avez fait ou n'avez pas fait, et restez éloigné de votre paroisse afin d'éviter d'en parler.

37. Évitez les confrontations avec votre prêtre de paroisse, mais fâché contre lui à propos de choses que vous n'avez jamais dites à haute voix.

38. Faites en sorte de ne pas "offenser la famille," votre excuse pour ne pas assister aux vêpres, ou même à la Liturgie dominicale (c'est l'excuse parfaite, car elle vous donne l'air d'être un bon chrétien, tout en permettant au Diable de vous tenir à l'écart des offices sacrés).

39. Corrigez les autres dans l'église. Hurlez, rectifiez leur posture, critiquez leurs enfants, faites taire leur chant insupportable. Cela aidera leur humilité (si ce n'est la vôtre).

40. Faites que l'église chante un concert - et si quelqu'un le gâche avec sa voix minable ou non entraînée, mettez-vous en colère. Plus vous êtes furieux, moins la situation risque de se reproduire.


STYLE DE VIE

41. Choisissez d'accepter un emploi dans un endroit où il n'y a pas de paroisse orthodoxe à proximité.

42. Organisez des événements sportifs le dimanche et les jours de fête qui vous empêchent d'assister aux offices religieux.

43. En règle générale, travaillez le dimanche et/ou les jours de fête, et n'essayez pas d'organiser les choses différemment à plusieurs reprises parce que vous vous inquiétez de ce que les gens pourraient dire ou faire. (Et ne demandez pas au prêtre d'écrire une lettre demandant à votre employeur de faire pour vous des aménagements - c'est là chose pour les fanatiques religieux).

44. Ayez des passe-temps qui nuisent à la fréquentation de l'église.

45. Ne pensez pas que vous avez besoin d'un catéchisme continu ou d'une éducation spirituelle - vous l'avez déjà appris.

46. Si votre club ou votre tribu ethnique fait quelque chose qui entre en conflit avec les doctrines de l'Église, défendez toujours votre tribu. Mieux encore, fâchez-vous contre l'Église, et cherchez une "marque" de "christianisme" qui place votre tribu en premier.

47. Continuez à vous déplacer d'une résidence à l'autre (idéalement, vers une "meilleure"). Ne vous enracinez jamais dans un lieu ou une paroisse, cela vous assurera de ne jamais avoir à mûrir spirituellement.

48. Demandez régulièrement pourquoi quelqu'un d'autre ne résout pas les problèmes à votre église, à l'école, au travail ou à la maison. Cet état d'esprit vous gardera infantile, et vous assurera que vous ne serez pas capable de supporter les défis de la vie chrétienne.

49. Quand quelque chose de l'Église - pratique, croyance, vie morale, etc. - offense ou contredit quelque chose que vous croyez ou faites, soyez profondément offensé et exigez de l'Église (ou du prêtre) de s'excuser et de vous enlever ce sentiment de souffrance.

50. Quoi qu'il arrive, rappelez-vous : la Sainte Tradition qui est l'expérience de tous les saints de l'Église orthodoxe depuis deux mille ans n’a pas de leçon à vous donner sur ce que vous faites, ce que vous ressentez, et ce que vous voulez. Si l'Église insiste quand même, ce n'est qu'une question de temps avant que vous n’ayez à vous en séparer.

Et bien sûr, c'est comme ça que le Diable a planifié ceci depuis le début.

Version française Claude Lopez-Ginisty
D’après

lundi 6 mai 2019

Le CHRIST est RESSUSCITÉ !



Pourquoi cherchez-vous parmi les morts Celui qui vit?  

Il n’est plus ici, car Il est ressuscité
comme Il vous l’a dit, Il vous précède en Galilée.
Louez-le par le son des cymbales,
 louez-le par les cymbales triomphantes. 
Que tout ce qui vit et respire loue le Seigneur!
+
Seigneur ami des hommes, 

dans ta lumière nous verrons la lumière, 
car Tu es ressuscité des morts
accordant le salut au genre humain 
pour que la création entière te glorifie; 
Toi, le seul sans péché, prends pitié de nous.

samedi 9 mars 2019

L'homme créé à l'image et la ressemblance de Dieu


"Ceux qui gardent les portes du Royaume des Cieux, s'ils ne voient pas chez un chrétien la ressemblance au Christ, en tant que fils de son père… ils ne lui ouvriront  ni ne lui permettront d'entrer en aucun cas."
Saint Syméon le nouveau théologien


mardi 5 mars 2019

Voilà ce qu'est la Liturgie dominicale !


Le dimanche est le jour de la Résurrection de notre Seigneur Jésus Christ, le jour où les apôtres et les chrétiens fidèles se rassemblent pour rencontrer le Ressuscité, pour Le louer par leurs chants (Prières), pour L'écouter (Evangile), pour Le recevoir comme nourriture de vie éternelle (Communion) et pour partager les uns aux autres leur foi par la joie de la communion et de la rencontre (Agape). 
Voilà ce qu'est la Liturgie dominicale ! 
Elle est une vocation (appel) de tous les chrétiens, non pas une simple option. Durant les premiers siècles, celui qui ne voulait plus y participer et s'abstenait volontairement trois dimanches d'affilée, s'il était un clerc, il était déposé (interdit de célébrer), s'il était laïc, excommunié (interdit de communier, c'est-à-dire plus considéré un chrétien membre du Corps du Christ qu'est l'Église). 
Bien que ce canon 80 du 6e Concile Oecuménique ne soit plus observé actuellement, il convient que les fidèles/croyants soient attentifs à la foi de l'Église primitive.

mardi 26 février 2019

Les obstacles sur le chemin du salut par la moniale Moniale Iouliana


Quels sont les obstacles pour vous et nos contemporains sur le chemin du salut ?

- Vous savez, je ne veux pas théoriser. Il y a beaucoup de choses écrites sur ce sujet par des personnes qui en savent beaucoup plus et qui sont autorisées à répondre à cette question. Je peux seulement parler pour moi.

Nous parlons de tels sujets dans nos réunions monastiques; Cependant, chacune parle à partir d’elle-même et se garde  d'en faire une règle générale. Vous ne pouvez rien apprendre à personne en reprenant les idées de quelqu'un d'autre. Les idées, les doutes et les conclusions doivent être les vôtres. En ce moment, ma vie dans le monastère, mes pensées et mes prières me portent à croire que Dieu n’est limité par rien et ne nous limite pas non plus. Le salut peut venir de partout et par tous les moyens, même ceux auxquels vous n’avez jamais pensé. Je me contenterai de dire que je n’avais pas pensé que le monachisme aurait été le moyen de mon salut trois mois avant que je ne devienne religieuse. Il y a des gens qui avaient envisagé de devenir religieuse depuis leur enfance et leurs rêves se sont enfin réalisés lorsqu'ils se sont rendus au couvent. Il y avait des gens qui ont pensé ce chemin mais ne se sont jamais présentés: leur salut doit être ailleurs. Nos plans sont tellement délirants! Ils peuvent être ruinés au moindre contact de la main de Dieu - et être reconstruits comme de nouveaux plans complètement différents.

Le salut d'un être humain est un processus collaboratif et créatif. Dieu ne sauvera ni ne voudra sauver l’homme sans ses efforts. Dieu peut tout faire mais il nous a accordé le libre arbitre et c’est son don le plus vital. Il ne le viole pas. Dieu viole les lois naturelles qu'il n'a établies que lorsqu'il veut faire un miracle. Ce n’est pas ma propre idée. Je ne fais qu'absorber ce que je trouve utile et ensuite le partager avec d'autres.

En ce qui concerne les obstacles… Il y a peut-être des gens qui peuvent voir beaucoup d'obstacles. Personnellement, je ne vois qu’un obstacle, et c’est l’orgueil humain. C’est tout : il n’y a pas d’autres obstacles à notre salut. Tu peux être une rock star, un plombier, un prêtre ou un Japonais qui ne connaît rien au christianisme. Dieu trouvera le moyen de te sauver et de te conduire dans son Royaume. Cherchez-le aussi fort que vous pourrez. Notre chœur interprète une chanson avec les paroles suivantes: «Cherchez Dieu, cherchez-le avec des larmes. Cherche Dieu, mon peuple, avant qu’il ne soit trop tard. Cherchez-le partout, cherchez chacun de vous et vous finirez par le trouver. » C’est le sens de la vie d’un chrétien : rechercher Dieu. Toujours. Continuellement. Comment cherche-t-on Dieu? Chaque personne a sa propre façon de le faire."

traduction par Maxime de la source

mercredi 20 février 2019

Tomber et se relever…



"À l’origine, l’homme fut créé juste. Mais il tomba et perdit son harmonie intérieure. L’orgueil entra en lui, et avec l’orgueil, une multitude de passions, qui le détournèrent du bien et l'entraînèrent au péché. En cet état, l’homme souffrit. Aussi le Seigneur instaura-t-Il sur terre une infirmerie : la Sainte Église et les sacrements. Dans le baptême, on renonce à Satan et à ses œuvres, à son service et à son orgueil, c’est-à-dire à toutes les passions, et on reçoit la force de les combattre. Pour ceux qui tombent après le baptême, il y a le sacrement de pénitence, dans lequel les promesses du baptême sont répétées et les forces perdues de la Grâce renouvelées... Si le pénitent tombe à nouveau, il se relève à nouveau par le repentir. S’il tombe encore, il se relève encore, et ainsi jusqu’à la mort! C’est la voie commune du salut ! Nous avons, en outre, les carêmes", le jeûne” avec la préparation“ qui convient pour recevoir la communion. Il serait, certes, préférable de ne pas tomber après le baptême ou, du moins, de ne plus tomber après être tombé et s’être relevé par le repentir. Mais les passions sont proches de notre cœur — la vie en famille et en société leur fournit de nombreuses occasions de s’exacerber— et il arrive que le chrétien ne résiste pas à la tentation et tombe. Ou encore, il résiste deux ou trois fois et tombe à la quatrième ou à la cinquième. Il se repent, mais tombe à nouveau. Tant que sa conscience est fidèle et que les sentiments de piété et de crainte de Dieu demeurent vivants en lui, l’homme ressent ses chutes avec douleur. Les éviter dépend en partie de sa volonté. Ainsi, l’un s’enflamme à la pensée de vaincre et de déraciner les passions, d’accomplir sans faillir les promesses du baptême et de pénitence, ou de vivre sans blesser sa conscience ni offenser Dieu. 
N’estimant pas pouvoir y parvenir dans la société, un autre s'éloigne, fuit et demeure au « Désert» : il quitte le monde et entre au monastère. L’entrée au monastère implique donc la détermination de vivre sans plus s'adonner aux passions. La vie monastique, elle-même, est un combat incessant pour vaincre et déraciner les passions, afin d’être purs et irréprochables devant la Face de Dieu."

St Théophane le Reclus
in Pour garder la flamme

Comment puis-je apprendre la volonté de Dieu ?


Il est essentiel de plonger dans la loi de Dieu, de la contempler, de la parcourir, en se référant toujours aux saints pères.
La volonté de Dieu est la source de la justice et la source du bien.

Prêtre Daniel Sysoev