jeudi 17 octobre 2013

La différence entre une vie naturellement bonne et une vie chrétienne

 Vous vous demandez quelle est la différence entre une vie naturellement bonne et une vie chrétienne ?
St Théophane archevêque de Poltava
 le nouveau reclus
 «La différence est grande. Le Chrétien vit une vie de grâce, alors qu'une personne qui est simplement bonne par nature, est sans grâce. Nous voyons à quel point est importante cette condition par le fait que nous sommes sauvés par la grâce de Dieu, et non pas par de bonnes actions. Les bonnes actions qui sont effectuées pour l'amour du Christ et dans l'esprit de ses commandements nous rendent capables de recevoir la grâce de Dieu. Sans la grâce de Dieu, indépendamment de la qualité d'une personne, il ne peut être sauvé. Le centurion Corneille, a effectué beaucoup de bonnes actions , mais il lui a été révélé qu'il ne pouvait être sauvé que lorsque le Saint-Esprit descendrait sur lui par l'apôtre Pierre. Ce concept est développé de manière simple et en profondeur dans le dialogue célèbre de saint Séraphim avec Motovilov : " Sur l'acquisition du Saint-Esprit. " En essence, sans la grâce de Dieu, il ne peut y avoir vraiment de bonnes actions. On peut dire la même chose à propos des larmes. Si une personne est imparfaite ses larmes sont imparfaites . Il existe différents types de larmes. Parfois, elles proviennent de la sensibilité, parfois de la douleur, parfois de la colère, ce ne sont pas des larmes chrétiennes. Les véritables larmes ne viennent que quand on est en deuil à cause de ses péchés ou quand on éprouve de la gratitude envers le Seigneur pour Sa bonté et Sa miséricorde envers nous. Pour vivre une vie pleine de grâce il faut éviter les distractions et préserver la paix du cœur. Il est donc plus avantageux pour celui qui désire une vie de grâce de vivre une vie plus isolée, plutôt que de s'absorber dans toutes sortes d’activités mondaines. "

vendredi 4 octobre 2013

Bénédiction des fruits de la terre

 
Bénédiction de la récolte des pommes et autres fruits lors de la Fête de la Transfiguration à Turov, à quelque 250 km au sud de Minsk, le 19 Août 2013. AFP PHOTO / VIKTOR DRACHEV

(source)
 


jeudi 3 octobre 2013

Force et faiblesse du chrétien par st Jean de Karpathos

St Jean de Karpathos
"Les démons tentent de nuire à votre résolution intime en combattant vos âmes avec une variété indicible de tentations. Cependant, de ces nombreuses tribulations une guirlande est tissée pour vous ; la puissance du Christ « vient en sa plénitude en nous dans notre faiblesse» (II Cor 12:9)"