lundi 20 août 2012

Le commencement de notre journée liturgique

 

[...] "Nous commençons notre journée liturgique avec ce que le monde profane considère comme la fin de la journée. Nous ne commençons pas quand le monde commence son emploi du temps frénétique quotidien, non pas quand nous devons protéger nos yeux de la lumière du soleil brillant  qui rend flous les détails, mais au moment où les créatures de Dieu commencent à s'installer dans leurs nids, quand le calme s'installe sur terre et sur mer, et que tout est baigné dans une douce lumière sereine dont les ombres soulignent la création de Dieu. Dans de telles conditions, on peut étudier calmement et apprécier la complexité et la beauté de la création de Dieu, nous pouvons expérimenter cette paix dont Motovilov a parlé dans sa fameuse discussion avec Saint Séraphim sur l'Esprit Saint. Ressentant cette paix, nous pouvons nous joindre activement aux belles paroles d'action de grâces chantées à l'Entrée le soir [Lumière Joyeuse]. Après avoir vu le monde dans la lumière du soir, nous percevons ce qui nous échappe parfois dans la lumière de midi : en tout temps, il digne de glorifier le Seigneur Qui donne la Vie."
LIRE la suite ICI (sur le beau site de Claude)