mercredi 4 avril 2012

La nécessité vitale de la paix intérieure

"Je vous laisse la paix ; c'est ma paix que je vous donne ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur cesse de se troubler et d'avoir peur." Jn 14:27

Aurélia Frey

Bien des chutes, bien des errements, bien des comportements addictifs, des enkystements de péchés devenant de plus en plus difficiles et douloureux à extirper, proviennent de l'angoisse du manque, de la peur de perdre, du manque d'estime de soi, et pour tout dire du manque de foi.
C'est souvent parce que la foi, c'est à dire la confiance en Dieu, est faible que l'âme tombe et retombe sans cesse dans le péché. 
L'âme se laisse prendre aux leurres du malin qui incite à penser que la satisfaction, le soulagement, le réconfort ou le plaisir obtenus en succombant à la tentation suffiront à effacer le malaise, combler le manque, libérer de l'obsession, détourner définitivement de l'angoisse, car tous ces "remèdes" ne sont que de courte durée, leur efficacité à revitaliser l'être en détresse est faible, peu durable et le remède comme il arrive souvent est bien pire que le mal. 
Ce pseudo remède au contraire, ne suffisant jamais à guérir le mal, mais exigeant des doses de plus en plus fortes et fréquentes, ne fait qu'enfoncer l'être dans la spirale de l'auto-destruction spirituelle, de l'éloignement de Dieu et de sa grâce jusqu'au découragement qui est la jubilation et le triomphe du malin. L'homme pécheur après s'être aperçu de sa faiblesse qu'il finit par voir comme congénitale non seulement n'augmente pas sa foi qui était déjà trop faible mais il achève son âme en désespérant de lui-même et de sa capacité à devenir meilleur. Il ne compte plus sur la grâce - pourtant vitale et indispensable - de Dieu et encore moins sur ses propres forces. Le malin n'a plus alors qu'à le cueillir et en faire son esclave jusqu'à la mort spirituelle et quelquefois physique...

Voilà pourquoi il est important d'acquérir cette paix dont nous parle le saint ascète de Sarov.
"Acquiers la paix intérieure, et des âmes par milliers trouveront le salut auprès de toi"
Voilà pourquoi tous les saints Pères enseignent aux moines l'hésychia
Voilà pourquoi l'Ancien Thaddée,  nous rappelle :

"Personne ici ne peut nous donner cette paix, seul Dieu est celui qui donne la paix à chaque créature, y compris à nous, si nous le recherchons et le souhaitons de tout cœur, si nous voulons nous unir à Lui. .... Nous sommes tellement empêtrés dans ce monde-ci  qu'il ne nous reste pas assez de temps pour nous interroger sur notre âme, notre paix intérieure que nos ne cessons de détruire." 
Voilà pourquoi l'Hymne des Chérubims nous invite à laisser "tout souci du monde".
Voilà pourquoi Notre Seigneur ne nous a pas dit autre chose que
"Que votre cœur cesse de se troubler et d'avoir peur !"

.......Seigneur Jésus Christ,........................................................accorde-moi ta paix !