samedi 29 décembre 2012

LE PSAUME 36, un bon programme pour 2013


Ne sois pas jaloux des méchants, 
n'envie pas ceux qui commettent l'iniquité,

Car ils sècheront bientôt comme le foin,
et comme la verdure des plantes, ils seront vite flétris.

Mets ton espérance dans le Seigneur et agis avec bonté,
habite la terre, et tu seras nourri de ses richesses.

Mets tes délices dans le Seigneur,
et il t'accordera les demandes de ton cœur.

Expose tes épreuves au Seigneur,
espère en lui, et il agira;

il fera éclater ta justice comme la lumière,
et ton droit comme le plein midi.

Soumets-toi au Seigneur et prie-le;

ne sois pas jaloux de celui qui réussit dans sa voie,

de l'homme qui transgresse la Loi.

Apaise ta colère et laisse là ton indignation;

que l'envie ne te porte pas à faire le mal.

Car ceux qui font le mal seront exterminés,
mais ceux qui attendent le Seigneur
auront la terre en héritage.

Encore un peu, et le pécheur ne sera plus;
tu chercheras sa place,
et tu ne la trouveras plus;

mais les doux auront la terre en héritage,
et ils goûteront avec délices une immense paix.

Le pécheur guette le juste,
il grince des dents contre lui;

mais le Seigneur s'en rit,
car il voit venir son jour.

Les pécheurs ont tiré l'épée,
ils ont bandé leur arc pour abattre le pauvre et l'indigent,
      pour égorger ceux qui ont le cœur droit.

que leur épée leur entre dans le cœur,
 et que leurs arcs soient brisés !

Pour le juste, mieux vaut le peu qu'il possède, 
que toutes les richesses des pécheurs.

Car les bras des pécheurs seront brisés, 
mais le Seigneur fortifiera les justes.

Le Seigneur connaît les jours des hommes sans tache, 
et leur héritage sera éternel ;

ils ne seront pas confondus au temps du malheur, 
et aux jours de famine, ils seront rassasiés.

Mais les pécheurs périront,
et les ennemis du Seigneur, au faîte de leur gloire,
s'évanouiront comme la fumée, sans laisser de trace.

Le pécheur emprunte et ne rend pas, 
mais le juste est compatissant et donne.

Ceux qui bénissent le Seigneur auront la terre en héritage, 
mais ceux qui le maudissent seront exterminés.

Le Seigneur guide les pas de l'homme, 
et il se réjouit grandement de sa conduite.

S'il tombe, il ne sera pas brisé, 
car le Seigneur le soutient de sa main.

J'ai été jeune, puis j'ai vieilli,
et jamais je n'ai vu le juste abandonné, 
ni sa descendance mendier son pain.

Tout le jour il est compatissant et prête, 
et sa descendance sera en bénédiction.

Détourne-toi du mal et fais le bien,
et tu auras une demeure pour les siècles des siècles;

car le Seigneur aime la justice, 
et il n'abandonnera pas ses saints; 
éternellement, ils seront à l'abri.

Les pécheurs seront châtiés,
et la descendance des impies sera exterminée;

mais les justes obtiendront la terre en héritage, 
et ils y auront une demeure pour les siècles des siècles.

La bouche du juste médite la sagesse, 
et sa langue redit ce qui est juste.

La loi de Dieu est dans son cceur, 
ses pas ne trébucheront pas.

Le pécheur épie le juste et cherche à le faire mourir, 
mais le Seigneur ne l'abandonnera pas entre ses mains, 
lui ne le condamnera pas, quand on le jugera.

Attends le Seigneur et veille à suivre sa voie; 
il t'élèvera jusqu'à posséder la terre en héritage, 
tu verras les pécheurs exterminés.

J'ai vu l'impie triomphant,
il se dressait comme les cèdres du Liban;

      quand je suis repassé, voici qu'il n'était plus, 
      je l'ai cherché, et on ne trouvait plus sa place.

Garde l'innocence et observe la rectitude 
car il y a une postérité pour l'homme de paix;

mais les transgresseurs seront exterminés tous ensemble, 
la postérité des impies sera anéantie.

Ie salut des justes vient du Seigneur,
il est leur protecteur au temps de la tribulation;

le Seigneur leur portera secours et les délivrera, 
il les arrachera aux pécheurs,
il les sauvera, car ils ont mis en lui leur espérance.

(traduction du RP Placide Deseille YMCA PRESS1979)

mercredi 26 décembre 2012

Qui offre de l'or au Seigneur ?


« Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.. » (Matthieu 2:11) Non sans raison, mes frères, il y avait là trois cadeaux à la crèche du Christ, trois - ni plus, ni moins. Était-ce un signe de la Très Sainte Trinité comme l'essence de la Divinité, ou est-ce que cela symbolisait la nature trinitaire du futur ministère du Christ : prophétique, royale, sacerdotale, ou peut-être était-ce l'expression d'une des trois composantes de la nature de l'homme : l’esprit, l'âme et le corps? Nous laissons cela à votre foi et à votre réflexion le soin d’examiner cette question. Notre attention se portera pour ce qui nous concerne sur les mages porteurs des offrandes. On pourrait dire que ces pèlerins de l'Orient se tenaient devant la crèche de Jésus-Christ pour toute l'humanité. Leurs offrandes représentent symboliquement tout ce que nous, disciples du Sauveur, Lui apportons. L'or signifie les dons matériels; l'encens – les offrandes immatérielles, les dons de l'esprit, et la myrrhe représente ces offrandes qui sont à la fois spirituelles et matérielles. Il y a, par conséquent, les personnes qui apportent de l'or au Seigneur, il y a ceux qui offrent de l'encens, d'autres encore qui apportent la myrrhe, enfin, certains apportent plusieurs cadeaux en même temps. Qui sont ces personnes? En examinant cette question, nous verrons comment nous aussi, comme les mages, pouvons servir notre Seigneur et Sauveur. 

 Qui apporte de l'or au Seigneur?

 L'or est porté par ceux qui, pour la gloire de Dieu et pour le profit du prochain, offrent quelque chose de leur travail et de leurs biens. Par exemple, vous apportez de l'or au Seigneur si vous construisez, renouvelez ou ornez le temple de Dieu. Votre don Lui plaît, car même s’Il siège maintenant sur le trône de gloire, pour l'amour de notre salut Il continue en même temps à apparaître aussi bien dans la crèche. Cette mangeoire est présente dans l'église sur la table d'oblation, où à chaque Liturgie Il naît pour ainsi dire à nouveau de façon à lui offrir de nouveau comme un sacrifice pour nos péchés. 
Combien de fois Il souffre dans cette crèche. Ici, il a besoin à la fois de vêtements et d’un abri, de lumière et de chaleur. Par conséquent, si vous faites quelque chose pour le bien de l'église, votre offre fait les délices du Seigneur, autant que l'a fait le cadeau des mages qui lui apportèrent de l'or. 
Combien de cet or est apporté au Seigneur? Ah, si l'on compare ce qui est apporté à ce qui est dépensé pour répondre aux exigences des passions, pour la satisfaction non seulement de nos besoins, mais de nos caprices mêmes - ou même avec ce qui est ostensiblement livré à la consommation de la chair et du monde - cela s'avère être vraiment la plus petite part.... 
Devant nous un pauvre homme tremble de froid, de faim et de maladie, et pourtant soit nous le repoussons durement soit nous lui donnons une toute petite pièce, et ce même jour, nous sommes prêts à dilapider la moitié de notre fortune dans un jeu absurde, ou à gaspiller abondamment notre argent pour aller voir quelque spectacle vulgaire. Telle est notre gratitude envers Celui qui, étant riche, pour notre salut s’est fait mendiant à ce jour, pour que par sa pauvreté nous fussions enrichis (II Cor. 8:9).
(Version française par Maxime le minime de Les cadeaux des Rois Mages - Homélie lors de la Journée de la Nativité du Christ par Mgr Innocent archevêque de Chersonèse)