…………«Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance» (Genèse 1)—« Le verbe de Dieu est devenu homme, afin que tu apprennes de l’homme comment l’homme peut devenir Dieu » Clément d’Alexandrie (Protreptique, I,8,4)— « Le verbe de Dieu qui à cause de son surabondant amour, s’est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu’Il est » Irénée (Ad haer. ,V,Paef.P.G.,7 COL. 1120)— « Dieu s’est fait porteur de la chair, pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit », Athanase ( De inc. Verbi,8)— « Dieu le Verbe nous a donné les prémices de l’Esprit-Saint, afin que nous puissions devenir des dieux à l’image du Fils de Dieu » Athanase, (P.G., 26,997 A)— « Dieu a créé le monde pour y devenir homme et pour que l’homme devienne Dieu, par grâce, et participe ainsi aux conditions de l’existence divine », Maxime le confesseur ( De incarnatione)— « Il est devenu homme à cause de toi, en sorte que toi, par lui, tu deviennes Dieu » Grégoire le théologien (Discours,XL)

lundi 7 novembre 2011

Laissons les enfants tranquilles...

Extrait d'une interview publiée Par L'Express Styles, le 03/09/2008
"Inscriptions dans les meilleures écoles, surcharge d'activités, etc. La tentation de transformer nos bambins en petits génies est grande... et dangereuse. C'est ce phénomène qu'analyse le journaliste britannique Carl Honoré dans son nouveau livre, Manifeste pour une enfance heureuse.


Carl Honoré
"Tout aurait commencé lors d'une réunion parents-élèves, à Londres, il y a quelques mois. Complimenté par le professeur de dessin sur le travail de son fils de 7 ans, Carl Honoré, journaliste écossais élevé au Canada et vivant à Londres, réagit comme tout papa en de telles circonstances: il rougit de plaisir, se gondole au son de cette douce et si rassurante musique intérieure -"Mon fils est doué!"- avant d'imaginer pour celui-ci, qui n'en demande pas tant, un destin à la Picasso. "Mais, papa, je veux juste dessiner. Pourquoi les adultes doivent-ils toujours tout contrôler?" lance en rentrant de l'école le gamin à son père médusé. Oui, pourquoi vouloir prendre en otage ces années d'insouciance si déterminantes pour l'épanouissement des petits? Sorti en mars dernier en Grande-Bretagne, Manifeste pour une enfance heureuse (éd. Marabout), deuxième livre de Honoré après le remarqué Eloge de la lenteur (50 000 exemplaires vendus en France), se présente comme une réponse à cette pas si naïve interrogation enfantine. Et comme un avertissement adressé à ces trop zélés parents du XXIe siècle - les hyperparents, comme les surnomme Honoré - dans lesquels chacun se retrouvera. " 
LIRE LA SUITE ICI