jeudi 20 octobre 2011

L'amour de ses enfants

Qu’est-ce qu’aimer vraiment ses enfants ?


Désormais de nos jours, la plupart des parents que nous sommes, voulant donner à leurs enfants confiance en eux-mêmes, pour les rendre forts dans leur vie d’adulte à venir et contribuer au développement de leur personnalité et à l’affirmation de leur singularité, dans un monde où la compétition fait rage, nous sommes continuellement en train d’encourager la moindre de leurs réalisations en les félicitant, en leur disant combien nous sommes fiers d’eux et en leur donnant toutes sortes de récompenses en ces occasions.

> J'avais écrit cet article il y a quelque temps sur mon autre blog Orthodoxe Ordinaire mais il me semble qu'il a bien sa place ici... pour le lire entier cliquez -ICI-

samedi 15 octobre 2011

Le Christ et nous, par St Raphaël de Lesbos


"Ce n'est que là  où le Christ  demeure que se trouve la béatitude. Là où le Christ bénit se trouve le repos céleste.  Là où le Christ tourne son regard bienveillant,  se trouve la vraie joie indicible. Le Christ, avec son amour incessant pour nous et sa grande humilité, nous aime et c'est  de façon invisible qu'Il nous fait sentir  sa réprobation et Il nous rappelle par ses miracles qu'il y a une vie dans le Royaume des Cieux"

(Version française de Maxime le minime
 extrait de Modern Orthodox Saints Saints Raphael, Nicholas and Irene of Lesvos,
 by Constantine Cavarnos, INSTITUTE FOR BYZANTINE AND MODERN STUDIES,
 Belmont, Massachusetts, 1990, pp. 145-155) 

lundi 10 octobre 2011

Nouvelle Page, nouvel onglet dans le blog ! > "PAROLES DE SURVIE" de Jean Dimos

PAROLES de SURVIE


La Parole de Dieu est salvifique, c'est dire qu'elle nous sauve. De quoi  ? A coup sûr de la mort spirituelle c'est à dire de la mort tout court. Le professeur Jean Dimos s'attache à aller chercher pour nous, dans les réserves inépuisables des Saintes Écritures, cette Parole de survie – ainsi a-t-il nommé son site  et ses réflexions sont bien utiles en ces temps de perdition spirituelle. 

samedi 1 octobre 2011

Confessez-vous à un père spirituel expérimenté par St Nicodème L'hagiorite

St Basile le Grand
«Tout d'abord, cherchez à savoir autour de vous qui est le Père spirituel le plus expérimenté, car Basile le Grand  (Regulæ Brevius 229, PG 31, 1236A)  dit que tout comme les gens ne montrent pas leurs maladies et leurs blessures corporelles à n'importe quel médecin, mais [de préférence] à ceux qui sont expérimentés et qui savent comment les traiter, les péchés, pareillement, ne doivent pas être révélés à n'importe qui, mais seulement à ceux qui sont capables de les guérir: La confession des péchés doit être accomplie de la même manière que l’exposé des maladies corporelles. Ainsi comme les hommes ne révèlent leurs maladies du corps qu'à ceux qui sont expérimentés dans leur traitement, et non à tout le monde ni au premier venu, de même la confession des péchés,  également, ne devrait avoir lieu qu'en présence de ceux qui sont capables de les traiter, [car] comme il est écrit : «Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas.» (Rom. 15-1) c'est-à dire éliminez-les [(ces faiblesses)] par vos soins. » St Nicodème l'Hagiorite (Version française par Maxime le minime d'un extrait du site Orthodox info)