…………«Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance» (Genèse 1)—« Le verbe de Dieu est devenu homme, afin que tu apprennes de l’homme comment l’homme peut devenir Dieu » Clément d’Alexandrie (Protreptique, I,8,4)— « Le verbe de Dieu qui à cause de son surabondant amour, s’est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu’Il est » Irénée (Ad haer. ,V,Paef.P.G.,7 COL. 1120)— « Dieu s’est fait porteur de la chair, pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit », Athanase ( De inc. Verbi,8)— « Dieu le Verbe nous a donné les prémices de l’Esprit-Saint, afin que nous puissions devenir des dieux à l’image du Fils de Dieu » Athanase, (P.G., 26,997 A)— « Dieu a créé le monde pour y devenir homme et pour que l’homme devienne Dieu, par grâce, et participe ainsi aux conditions de l’existence divine », Maxime le confesseur ( De incarnatione)— « Il est devenu homme à cause de toi, en sorte que toi, par lui, tu deviennes Dieu » Grégoire le théologien (Discours,XL)

jeudi 4 janvier 2018

Cassons la "coque" de notre âme

La Bienheureuse Syncletique a dit: Notre bannière victorieuse est la Croix. Notre vocation n'est rien d'autre que de renoncer à notre vie et de nous abandonner à la mort. De même que les morts ne sont pas actifs, de même nous devons nous comporter. Vivons dans l'âme et montrons des vertus en elle.



Elle a également dit : Nous devons nous efforcer de renouveler l'âme - pas dans ce qui est extérieur et trompeur - mais en accordant une attention particulière à ce qui est intérieur. Nous avons coupé les cheveux (à la tonsure) [ce qui signifie la tonsure monastique ici, mais nous avons aussi "coupé les cheveux" lors de la tonsure du baptême orthodoxe] ; prenons la "coquille" de la tête aussi. Les cheveux sont : ornements mondains, honneurs, gloire, biens, aliments sucrés et autres plaisirs. L'"écorce", la "coque" ce sont les mauvaises pensées, les mauvais sentiments et dispositions. La tête est notre âme. Enlevez-en donc l'enveloppe pour qu'elle soit ordonnée et belle.

(Tiré du livre Matericon: Instructions d'Abba Isaïe à l'honorable Nun Theodora, publié par le monastère orthodoxe serbe St. Paisius)