mardi 16 juillet 2013

прелесть : L’illusion spirituelle par le Saint évêque Ignace Briantchaninov

"L’illusion spirituelle est la blessure de la nature humaine par le mensonge. L’illusion spirituelle est l'état de tous les hommes sans exception, et elle a été rendue possible par la chute de nos premiers parents. Nous sommes tous soumis à l’illusion spirituelle. Contre elle, c’est la conscience de ce fait qui en est la meilleure protection. De même, la plus grande illusion spirituelle de toutes est de se considérer comme en étant exempt. Nous sommes tous trompés, tous illusionnés, nous nous trouvons tous dans un état de mensonge et nous devons tous en être libérés par la Vérité. La Vérité est notre Seigneur Jésus-Christ (Jean 08:32-14h06). Assimilons cette Vérité par la foi en cela ; supplions cette Vérité dans la prière, et elle nous tirera de l'abîme de la tromperie démoniaque et de l'auto-illusion. Pénible est notre état! C'est en confessant le nom du Seigneur que nos âmes seront libérées de la prison dans laquelle nous sommes (Ps. 141:8). C'est cette terre sombre dans laquelle notre vie a été jetée par l'ennemi qui nous hait et nous poursuit. C'est cet esprit charnel (Rom. 8:06) et cette prétendue connaissance on ne peut plus fausse (I Tim. 6.20) dont le monde entier est infecté, et qui refuse de reconnaître sa maladie car il est persuadé qu’il est d’une santé florissante. C'est cette « chair et ce sang» qui «ne peuvent hériter le royaume de Dieu» (I Cor. 15:50). C'est cette mort éternelle qui est guérie et détruite par le Seigneur Jésus, Lui «la Résurrection et la Vie» (Jean 11:25). Tel est notre état. Et la conscience de cet état est pour nous une nouvelle raison de nous lamenter. Avec des larmes crions vers le Seigneur Jésus pour nous qu’Il nous fasse sortir de prison, pour qu’Il nous extraie des entrailles de la terre, et pour qu’Il nous arrache des griffes de la mort! "Pour tout cela que notre Seigneur Jésus-Christ descende pour nous», dit le vénérable Syméon le Nouveau Théologien, "parce qu'il voulait nous sauver de la captivité et de l’illusion spirituelle la plus pernicieuse."
(version française par Maxime le minime de la source)

vendredi 12 juillet 2013

L'Orthodoxie vis à vis des pratiques Pentecôtistes prétendues chrétiennes

Le "parler en langues"

Mouvement Charismatique expérimente une croissance rapide dans le monde

"Loin d'être donné librement et spontanément, sans intervention de l'homme, comme le sont les vrais dons du Saint-Esprit, le "parler en langues" peut être amené à se produire de façon assez prévisible par une technique régulière de "prière" de groupe concentrée, accompagnée d'hymnes protestants psychologiquement suggestifs ("Il vient ! Il vient !"), culminant dans "l'imposition des mains" et impliquant quelquefois des efforts purement physiques comme la répétition d'une phrase donnée encore et encore (Koch, p. 24), ou en faisant juste des bruits avec la bouche. Une personne admet que, comme beaucoup d'autres, "Je faisais souvent avec la bouche des syllabes privées de sens dans un effort pour enclencher le flot de la prière-dans-les-langues" (Sherrill, p. 127) ; et de tels efforts, loin d'être découragés, sont réellement préconisés par les pentecôtistes. "Produire des sons avec la bouche n'.est pas "parler-en-langues" mais cela peut refléter un honnête acte de foi, que l'Esprit saint va honorer en donnant à cette personne le pouvoir de parler dans un autre langage" (Harper, p.11). Un autre pasteur protestant dit : "Le pas initial vers le parler en langues, semble-t-il, est simplement la réalisation que vous devez vous "exprimer"... Les premières syllabes et les premiers mots peuvent rendre un son étrange à votre oreille. Ils peuvent être hésitants et inarticulés. Vous pouvez avoir le sentiment que vous les inventez simplement. Mais comme vous continuez à parler dans la foi.., l'Esprit formera pour vous un langage de prière et de louange" (Christenson, p. 130). Un "théologien" jésuite dit comment il met un tel avis en pratique : "Après le petit déjeuner, je me sentis presque physiquement attiré vers la chapelle où je m'assis pour prier. Suivant les descriptions de Jim de sa propre réception du don des langues, je commençai à dire calmement pour moi-même "la, la, la." A mon immense consternation, il s'ensuivit un rapide mouvement de la langue et des lèvres accompagné par un énorme sentiment de dévotion intérieure" (Gelpi, p. 1). 

N'importe quel chrétien orthodoxe sobre peut-il confondre ces jeux psychiques dangereux avec les dons du Saint-Esprit ? Il n'y a clairement rien de chrétien là-dedans, absolument rien de spirituel. C'est le domaine, plutôt, des mécanismes psychiques qui peuvent être mis en action par le moyen de techniques psychologiques ou physiques, et le "parler en langues" semblerait occuper un rôle-clé comme une sorte de "ressort" dans ce domaine. En tous cas, il n'offre aucune ressemblance que ce soit avec le don spirituel décrit dans le Nouveau Testament, et se rapproche plutôt du "parler dans les langues" chamanique tel qu'il est pratiqué dans les religions primitives, où le chaman ou médecin-sorcier a une technique éprouvée pour entrer en transe et délivrer ensuite un message d'un "dieu" ou à un "dieu" dans une langue qu'il n'a pas apprise (voir Burdick, pp. 66-67)." (Père Seraphim Rose in "L'Orthodoxie et la religion du futur" traduit par Laurence Guillon)