samedi 25 août 2012

La maladie du pharisaïsme par Mgr Athanase de Limassol [1]

Le premier commandement de Dieu

«Tout ce que nous faisons - nos pèlerinages, nos bougies, nos veilles nocturnes, nos prières, nos jeûnes, nos gestes de charité - tout ce que nous faisons dans notre vie – se font dans quel but et quelle est la raison pour laquelle nous les faisons? La réponse à cette question est très importante, parce qu’en dépend notre vie spirituelle qui sera correcte ou non. Permettez-moi de vous donner un exemple: je demande aux enfants dans les camps d'été que nous avons maintenant: « Quel est le plus grand commandement de Dieu? Quel est le commandement le plus important de Dieu, mes enfants? » Et tous les enfants – chacun d’entre eux – citent des commandements différents : ne vole pas... ne mens pas... ne sois pas injuste envers ton camarade... respecte tes parents ... Que sais-je? ... aime ton prochain ... mais pas un seul enfant n’a soupçonné qu’ aucun de ces commandements est le premier commandement de Dieu. Les gens pensent que le premier commandement est «Aime ton prochain », et quand j’ai dit aux enfants « Non, ce n'est pas le premier commandement », un enfant a répondu « Oui, oui, je sais de quoi il s'agit ... ». « Lequel est-ce? » ai-je demandé. « Croissez et multipliez ». Eh bien, bien sûr, ce n'était pas le premier commandement non plus, n’est-ce pas? 

 Le premier commandement de Dieu - le premier et le seul, dont tous les autres commandements résultent – est d'aimer Dieu de tout votre cœur. Le Christ Lui-même a dit que le premier commandement est : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ton âme, de tout ton cœur, de toute ta force et de tout ton esprit .»  Et un second commandement - un second, semblable au premier – qui jaillit de l'intérieur du premier commandement – est celui qui dit: «Tu aimeras ton prochain». Tout le reste est le résultat de ces commandements. Si vous aimez votre prochain, vous ne le volerez pas, vous ne lui mentirez pas, vous ne serez pas injuste avec lui, vous ne lui pas prendrez pas ce qui lui appartient, vous ne toucherez pas à sa femme, vous n’interférerez pas avec sa maison, vous ne le censurerez pas... c'est ce que nous entendons par «Les résultats du premier commandement». Le «aime ton prochain» est également une conséquence du premier commandement. Si vous aimez vraiment Dieu, il est impossible de ne pas aimer votre prochain. Une personne qui aime Dieu aura – comme un résultat naturel de son amour envers Dieu – un amour envers ses frères aussi. Par conséquent, le premier et unique commandement donné par Dieu, c'est d’aimer Dieu Lui-même de tout notre cœur. Par la suite, ce que nous faisons à l'église, a précisément cet objectif. Et c'est pourquoi nous allons en pèlerinages, pourquoi nous jeûnons, pourquoi nous prions, pourquoi nous allons nous confesser, pourquoi nous allumons des cierges, pourquoi nous lisons les vies des saints, pourquoi nous faisons tout cela : c'est notre manière d'aimer le Christ.» (version française par Maxime le minime de la source)

jeudi 23 août 2012

Bénédiction du miel à Optina




 
La bénédiction du nouveau miel qui a lieu traditionnellement le premier jour du Carême de la Dormition. source

lundi 20 août 2012

Le commencement de notre journée liturgique

 

[...] "Nous commençons notre journée liturgique avec ce que le monde profane considère comme la fin de la journée. Nous ne commençons pas quand le monde commence son emploi du temps frénétique quotidien, non pas quand nous devons protéger nos yeux de la lumière du soleil brillant  qui rend flous les détails, mais au moment où les créatures de Dieu commencent à s'installer dans leurs nids, quand le calme s'installe sur terre et sur mer, et que tout est baigné dans une douce lumière sereine dont les ombres soulignent la création de Dieu. Dans de telles conditions, on peut étudier calmement et apprécier la complexité et la beauté de la création de Dieu, nous pouvons expérimenter cette paix dont Motovilov a parlé dans sa fameuse discussion avec Saint Séraphim sur l'Esprit Saint. Ressentant cette paix, nous pouvons nous joindre activement aux belles paroles d'action de grâces chantées à l'Entrée le soir [Lumière Joyeuse]. Après avoir vu le monde dans la lumière du soir, nous percevons ce qui nous échappe parfois dans la lumière de midi : en tout temps, il digne de glorifier le Seigneur Qui donne la Vie."
LIRE la suite ICI (sur le beau site de Claude)