vendredi 12 octobre 2012

La maladie du pharisaïsme par Mgr Athanase de Limassol 7] : Voir si nous sommes dans l'amour de Dieu

"Les pécheurs, d'autre part - les «perdants», pour ainsi dire - au moins ils savent qu'ils sont pécheurs. C'est pourquoi le Christ a dit que les publicains et les prostituées iraient au Royaume de Dieu, tandis qu’aux Pharisiens Il a dit: « Vous qui êtes "religieux", vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu. Parce que la Parole de Dieu n'a jamais changé votre cœur ». "Ils s’en étaient tenus simplement à adhérer à la [stricte] observation de formalités religieuses. Par conséquent, nous devrions tous porter une attention particulière et comprendre que l'église est un hôpital qui nous guérit et nous aide à aimer le Christ, et notre amour pour le Christ est une flamme qui s'allume à l'intérieur de notre cœur afin que nous puissions nous examiner pour voir si nous sommes dans l'amour de Dieu. Si nous discernons toutes ces formes de malveillance et d'égoïsme et de méchanceté à l'intérieur de nous, alors nous devrions être préoccupés, car il n'est pas possible pour le Christ de demeurer dans notre cœur quand nous sommes pleins de «vinaigre» à l'intérieur. Comment pouvez-vous prier et en même temps être pleine de bile envers une autre personne? Comment est-il possible de lire l’Évangile et ne pas accepter votre frère? Comment est-il possible de dire « Je suis dans l'église depuis tant d'années » soit comme moine soit comme prêtre ou autre – et cependant [ignorer] où est l'alpha et l'oméga, qui est l'amour? Où est la patience – [quand] avez-vous montré un peu de patience envers votre frère? Mais si vous ne vous êtes pas engagé [de tout votre cœur] dans cela, cela signifie que vous n’avez rien accompli. Rien. Absolument rien." (7ème extrait d'une conférence donnée par Mgr Athanase de Limassol - version française de Maxime le minime  source)
à suivre...