mardi 8 novembre 2011

La "justice divine" et la Paix d'en-Haut par Geronda Aemilianos

"Il arrive parfois que des croyants  sont scandalisés par des méchants et des incroyants. En effet, lorsque nous jetons un coup d'œil autour de nous,  nous voyons que Dieu, selon la logique humaine, répartit de manière très injuste ses bienfaits. Où Il devrait plutôt accorder du bonheur Il ne concède que du malheur. Où Il devrait octroyer la richesse, il donne la pauvreté, et où Il devrait infliger la pauvreté, Il donne la richesse. Lorsque nous attendons sa bénédiction, Il nous gratifie alors  d’un coup dur, tandis qu’en même temps Il maintient les autres dans un perpétuel sourire. Nous sommes amenés à dire, en utilisant une expression moderne, que  Dieu fait toujours des discriminations. Nous sommes scandalisés par cela. Pourquoi ?

Simplement parce que notre cœur est orienté vers toutes ces choses, y adhère, les aime, et y aspire. Mais c’est ailleurs que l’on doit chercher le dénouement de ce drame. Nous ne devrions pas chercher à supprimer cette apparente  discrimination d’injustice apparente. C’est en nous que le changement devrait se produire. Nous devons devenir totalement étrangers  à  l’égard de  l’humain, en tout cas  certainement envers la logique humaine et la pensée humaine, et envers la possession de toutes les bonnes choses. Nous devons être indifférents à l'égard de tout cela. Lorsque nous avons pris de la distance avec  toutes ces choses, alors Dieu peut tout pour nous, car Dieu seul demeure avec nous. Cela nous donne une paix intérieure réelle. Sinon, s’il y a quelque chose dans notre cœur qui n'est pas tourné vers l'autre vie, mais vers celle-ci,  nous ne cesserons pas d'être tourmentés." 
(source  version française de Maxime le minime)