TRAVERSER CES TEMPS MAUVAIS EN ORTHODOXE

TÉLÉCHARGER LE pdf

lundi 19 février 2018

Prends ta vie en main



Pourquoi augmenter tes liens ?
Prends ta vie en main
avant que ta lumière ne s'assombrisse,
 et que ce soit en vain que tu cherches de l'aide.
Saint Isaac le Syrien

jeudi 4 janvier 2018

Cassons la "coque" de notre âme

La Bienheureuse Syncletique a dit: Notre bannière victorieuse est la Croix. Notre vocation n'est rien d'autre que de renoncer à notre vie et de nous abandonner à la mort. De même que les morts ne sont pas actifs, de même nous devons nous comporter. Vivons dans l'âme et montrons des vertus en elle.



Elle a également dit : Nous devons nous efforcer de renouveler l'âme - pas dans ce qui est extérieur et trompeur - mais en accordant une attention particulière à ce qui est intérieur. Nous avons coupé les cheveux (à la tonsure) [ce qui signifie la tonsure monastique ici, mais nous avons aussi "coupé les cheveux" lors de la tonsure du baptême orthodoxe] ; prenons la "coquille" de la tête aussi. Les cheveux sont : ornements mondains, honneurs, gloire, biens, aliments sucrés et autres plaisirs. L'"écorce", la "coque" ce sont les mauvaises pensées, les mauvais sentiments et dispositions. La tête est notre âme. Enlevez-en donc l'enveloppe pour qu'elle soit ordonnée et belle.

(Tiré du livre Matericon: Instructions d'Abba Isaïe à l'honorable Nun Theodora, publié par le monastère orthodoxe serbe St. Paisius)

jeudi 9 novembre 2017

La croix que nous portons…c'est nous-mêmes

Geronda Élysée du saint monastère de Simonos Petra de la Sainte ontagne

"La croix que nous portons, ce ne sont pas seulement nos épreuves ou nos missions, c'est nous-mêmes, il faut accepter de se porter soi-même. Ne pas arriver à s'aimer soi-même, et les passions que nous portons, voilà notre croix : savoir nous accueillir nous-mêmes, tels que nous sommes. La seule chose qui soit en notre pouvoir est d'offrir notre entité pécheresse à Dieu, pour qu'il la sanctifie. Assume ce que tu es, tes péchés. Tu es colérique et n'y peux rien, ne te fâche pas quand on t'en fait le reproche. C'est cette croix-là qui te mènera au paradis. Le pire serait de penser que tu es un saint. " (source)

La Ceinture sacrée de la Toute Sainte en visite dans quatre villes de Grèce

L'Ancien Ephraïm de Vatopedi portant la Sainte Ceinture de la Théotokos

La sainte et merveilleuse Ceinture (Zoni) de la Theotokos, l'un des seuls trésors de la Déipare à avoir survécu jusqu'à nos jours, et chérie par le monastère de Vatopedi sur le Mont Athos, fera bientôt l'un de ses rares voyages en dehors de la Sainte Montagne. C'est une grande et rare bénédiction pour le peuple de Grèce, en particulier pour les femmes, les enfants et les autres personnes qui ne peuvent pas visiter le monastère de Vatopedi eux-mêmes. Beaucoup de miracles se produisent par l'intermédiaire de la ceinture sacrée de la Toute Sainte, en particulier en aidant les couples qui ont des difficultés à avoir des enfants.

La Sainte Ceinture de la Théotokos sera à :
-Nea Ionia, Attique - du 3 au 13 novembre 2017
-Larissa - du 14 au 19 novembre.
-Mesolonghi - 19 au 22 novembre.
-Agrinio - 22 au 25 novembre.

lundi 28 août 2017

Dormition de la Toute Sainte

Dans l’enfantement, Tu as gardé la virginité; dans Ta dormition, Tu n’as pas abandonné le monde, ô Mère de Dieu. Tu as été transférée à la Vie, étant Mère de la Vie, et par Tes prières, Tu délivres nos âmes de la mort.



Въ poждествѣ́ дѣ́вство сохрани́лаecи́, во ycпе́нiи мípa не ocта́вила ecи́ Богоро́дице, преста́вилася ecи́ къживоту́, Máти cýщи животá, имоли́твами Tвои́ми избавля́еши отъсме́рти дýши на́ша.






Εν τη γεννήσει την παρθενίαν εφύλαξας, εν τη κοιμήσει τον κόσμον ου κατέλιπες Θεοτόκε μετέστης προς την ζωήν, Μήτηρ υπάρχουσα της ζωής και ταις πρεσβείαις ταις σαις λυτρουμένη, εκ θανάτου τας ψυχάς ημών.

lundi 27 mars 2017



Père Sergei Smirnov dans une des églises rurales dans la région de Voronezh. Ses fils viennent courir au son des cloches de l'église. En tant qu'étudiant et étudiant en économie, le père Sergei visitait souvent des monastères avec son père. Ces voyages, plus le contact qu'il avait avec les moines, ont influencé la décision de Sergei d'entrer au Séminaire orthodoxe de Voronezh. Il est actuellement membre du clergé du diocèse de Voronezh.

dimanche 15 mai 2016

“La confession. Actes de l’université d’été 2015″ de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale

  “La confession. Actes de l’université d’été 2015″

Confession
Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, La confessionActes de l’université d’été 2015, Éditions Apostolia, Limours, 2016.
Ce volume contient les actes de l’université d’été tenue en 2015 à l’intention du clergé de la Métropole roumaine. Les exposés, faits, à l’exception d’un seul, par des clercs ou des moines et moniales appartenant au patriarcat de Roumanie, comportent quatre études bibliques, canoniques et patristiques, et par ailleurs des réflexions pastorales, le plus souvent propres au contexte spécifique de l’Église roumaine, sur la nature de la confession, son rapport avec la paternité spirituelle, son rapport avec la psychothérapie, son aspect thérapeutique ou son lien avec la communion en relation avec le problème de la fréquence de celle-ci.
Sommaire :
— Introduction, par le métropolite Joseph
— La paternité spirituelle, par l’évêque Silouane
— Expérience du renouveau de la confession dans une paroisse urbaine, par le père Ciprian Negreanu
— Le repentir chez saint Jean Climaque et saint Jean Cassien, par l’archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
— Confession et psychothérapie – la guérison de l’âme et du corps, par la moniale Siluana Vlad
— Comment sensibiliser les jeunes à la confession, par la moniale Sofronia
— La confession en Roumanie – Historique et situation actuelle, par l’archimandrite Nichifor Horia
— Le ministère de la paternité spirituelle selon l’archimandrite Sophrony, par le hiéromoine Melchisedec
— Une perspective canonique sur la confession, par le père Patriciu Vlaic
— Le sacrement de la confession selon la Sainte Ecriture, par le père Vasile Mihoc
— Dimension psychosomatique de la confession, par le père Jean Boboc
— La dimension thérapeutique de la corifession, par le père Philippe Dautais
— Contrition, repentir et confession, selon l’enseignement de saint Jean Chrysostome, par le père Gérard Reynaud
— Conclusion, par le métropolite Joseph
— En guise de postface: Quand l’amour répond à l’amour, par le métropolite Joseph