vendredi 5 octobre 2012

La maladie du pharisaïsme par Mgr Athanase de Limassol [5]Dévotion et réelle relation avec Dieu

"Seigneur, sauve-nous des pieux ..."
 "La religion vous enseigne à accomplir vos devoirs, c’est ainsi que font les idolâtres. Par exemple: disons que nous sommes allés sur nos lieux de pèlerinage, que nous avons fait nos dévotions, déposé de l'argent dans l’urne des offrandes, allumé quelques cierges, offert de l'huile, ou même fait nos supplications, laissé nos noms, tout. Toutes ces choses sont des devoirs religieux, mais notre cœur n'a pas changé le moins du monde. Voilà, nous avons fini de faire tout ce que nous devions faire, mais nous sommes les mêmes que nous étions auparavant: nous sommes prêts à attaquer l'autre, prêts à médire de l'autre, prêts à déverser notre bile à nouveau, ce que nous faisions avant .... Notre cœur ne change pas. Nous n'avons pas acquis cette relation avec le Christ, parce que nous nous bornons à des devoirs - à des devoirs religieux.

Et vous devez savoir que ces gens-là - vous savez, les personnes qu'on dit "religieuses" - sont de l’espèce la plus dangereuse dans l'église. Les personnes "religieuses" sont vraiment dangereuses. Que Dieu nous en préserve... Une fois, quand j’officiais dans l'église et que nous étions en train de citer ces paroles " Seigneur, sauve les pieux ... ", un moine de la Sainte Montagne fit cette remarque en plaisantant : « Seigneur, sauve-nous des pieux ... » ... En d'autres termes : Dieu vous sauve de ce genre de personnes « dévotes », parce qu’une « personne religieuse » implique une personnalité déformée, qui n'a jamais eu de [réelle] relation personnelle avec Dieu. Les personnes de ce genre ne font essentiellement que s’acquitter de devoirs envers Lui, mais sans que cela implique la moindre relation sérieuse et c'est pourquoi Dieu ne dit rien à propos de ce type de personne. Et moi également, je dois avouer que - à partir de ma propre expérience - je n'ai jamais vu pires ennemis de l'Église que ceux qu’on appelle [les « gens pieux »] «les personnes religieuses», [les dévots]" 
(5ème extrait d'une conférence donnée par Mgr Athanase de Limassol - version française de Maxime le minime - l'extrait n° 4 se trouve  sur le site orthodoxe-ordinaire)
à suivre...