…………«Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance» (Genèse 1)—« Le verbe de Dieu est devenu homme, afin que tu apprennes de l’homme comment l’homme peut devenir Dieu » Clément d’Alexandrie (Protreptique, I,8,4)— « Le verbe de Dieu qui à cause de son surabondant amour, s’est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu’Il est » Irénée (Ad haer. ,V,Paef.P.G.,7 COL. 1120)— « Dieu s’est fait porteur de la chair, pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit », Athanase ( De inc. Verbi,8)— « Dieu le Verbe nous a donné les prémices de l’Esprit-Saint, afin que nous puissions devenir des dieux à l’image du Fils de Dieu » Athanase, (P.G., 26,997 A)— « Dieu a créé le monde pour y devenir homme et pour que l’homme devienne Dieu, par grâce, et participe ainsi aux conditions de l’existence divine », Maxime le confesseur ( De incarnatione)— « Il est devenu homme à cause de toi, en sorte que toi, par lui, tu deviennes Dieu » Grégoire le théologien (Discours,XL)

samedi 1 octobre 2011

Confessez-vous à un père spirituel expérimenté par St Nicodème L'hagiorite

St Basile le Grand
«Tout d'abord, cherchez à savoir autour de vous qui est le Père spirituel le plus expérimenté, car Basile le Grand  (Regulæ Brevius 229, PG 31, 1236A)  dit que tout comme les gens ne montrent pas leurs maladies et leurs blessures corporelles à n'importe quel médecin, mais [de préférence] à ceux qui sont expérimentés et qui savent comment les traiter, les péchés, pareillement, ne doivent pas être révélés à n'importe qui, mais seulement à ceux qui sont capables de les guérir: La confession des péchés doit être accomplie de la même manière que l’exposé des maladies corporelles. Ainsi comme les hommes ne révèlent leurs maladies du corps qu'à ceux qui sont expérimentés dans leur traitement, et non à tout le monde ni au premier venu, de même la confession des péchés,  également, ne devrait avoir lieu qu'en présence de ceux qui sont capables de les traiter, [car] comme il est écrit : «Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas.» (Rom. 15-1) c'est-à dire éliminez-les [(ces faiblesses)] par vos soins. » St Nicodème l'Hagiorite (Version française par Maxime le minime d'un extrait du site Orthodox info)